Saison estivale 2019 : 10 millions d’estivants attendus sur les plages de Skikda

0

Dix millions d’estivants sont attendus cette saison à travers les 25 plages ouvertes à la baignade dans la wilaya de Skikda, a indiqué samedi le directeur local du tourisme de l’artisanat traditionnel, Larbi Mechri.

Ce nombre prévu est en constante évolution d’une année à l’autre à Skikda qui a accueilli 7 millions d’estivants en 2017 et 9 millions en 2018, a affirmé ce responsable en marge de l’arrivée sur la plage de Larbi Ben M’hidi de la caravane nationale de promotion du tourisme initiée par l’Office national du tourisme (ONT). Outre les paysages merveilleux des places de la wilaya et la qualité des services assurés par les structures hôtelières et sur les plages, cette évolution prévue s’explique aussi, a-t-il ajouté, par la réouverture des deux plages 1 et 2 de Tamanaret situées dans la commune de Chéraïa et restées interdites à la baignade pendant 20 ans. D’une beauté exceptionnelle, ces deux plages attirent à la fois les amateurs de baignades et les épris de camping en forêt pour la nature vierge du site, son sable doré et sa végétation forestière luxuriante. L’accroissement des flux des estivants est favorisé également par la disponibilité de structures hôtelières et la qualité de leurs services, a encore estimé le directeur du tourisme qui a rappelé que la wilaya compte de 25 hôtels d’une capacité cumulée de 4.830 lits ainsi que des plages «propres» d’accès gratuits et des tarifs «réduits» de parkings. Selon M. Mechri, la wilaya de Skikda peut devenir la locomotive du tourisme dans l’Est du pays dans les prochaines années au regard des projets «gigantesques» qui y sont engagés dont les projets de 21 hôtels (6.700 lits) et un village touristique qui sera réceptionné en 2020 dans le cadre d’un partenariat algéro-saoudien. Pour Mme Amel Mezdad, chargée de communication à l’ONT, l’objectif de cette caravane est de promouvoir les zones touristiques du pays auprès des touristes nationaux dans le cadre de la valorisation de la place du tourisme domestique dans l’économie nationale. Selon la même cadre, Skikda troisième étape de la caravane après les wilayas d’El-Tarf et Annaba recèle d’ “énormes” potentialités pour convaincre les touristes de l’intérieur du pays. La caravane composée d’une vingtaine de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle ainsi que de blogueurs s’est rendue vers plusieurs établissements hôteliers implantés sur la plage de Larbi Ben M’hidi qui se préparent pour accueillir les visiteurs et a visité le projet d’un parc d’attractions aquatiques d’un investisseur privé. Un des estivants rencontré par l’APS et les autres membres de la caravane sur le sable doré de la plage Larbi Ben M’hidi, Ouameur, Algérien établi en France, a affirmé avoir visité plusieurs plages européennes mais aucune d’elle n’égale en beauté les plages de Rusicada. Il a également affirmé adorer la plage Jeanne d’arc (ancienne appellation de la plage Larbi Ben M’hidi) qu’il visitait tout jeune avec sa famille originaire de la wilaya d’Oum El-Bouaghi avant d’émigrer vers la France. Sur la plage de Stora dernière halte de la caravane qui fourmillait de baigneurs, les mêmes avis ont été émis par les estivants dont Nacir Hamdi qui habite Annaba mais affirme préférer les plages de Skikda qui sont plus belles. Les plages peu profondes favorisent la baignade des enfants et les prix des hôtels et des restaurants sont «raisonnables», assure de son côté Walid Bouhedjar, venu avec des amis passer deux jours sur la plage de la Carrière. La caravane de l’ONT poursuivra sa course vers les wilayas de Bejaia, Jijel, Tizi Ouzou et Boumerdès, a-t-on indiqué.

Lire aussi  Jijel : Une production de huile d’olive prévisionnelle «record»

Source : lecourrier-dalgerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici