Traitement des déchets industriels à Bouira : La commission de wilaya tire la sonnette d’alarme

0

La commission permanente chargée de contrôler le processus de traitement des déchets industriels à travers la wilaya de Bouira a tiré la sonnette d’alarme suite aux dangers environnementaux, dus notamment au non-respect des normes de traitements des déchets industriels.

La commission a exprimé, dans un récent rapport présenté lors d’un conseil de wilaya, ses inquiétudes suite aux dégradations environnementales à Bouira, traduites par le manque criard en matière d’hygiène et la pollution des eaux. Selon le document, cette situation a causé près de 100 cas d’hépatite A enregistrés durant la période allant de janvier au 30 mai dernier. Après une série de visites effectuées dans quatre unités industrielles au niveau de la zone industrielle de Sidi-Khaled, dans la commune d’Oued El-Bardi (sud de Bouira), et 21 autres unités industrielles situées dans les zones d’activités des communes de Bechloul, El-Hacimia, Sour-El-Ghouzlane, Taghzout et Lakhdaria, la commission a appelé les services concernés à obliger toutes les entreprises à établir des analyses régulières sur la façon de traiter et de récupérer leurs déchets industriels pour pouvoir préserver la nature et l’environnement. «Il faut que leurs systèmes de récupération et de traitement des déchets soient dans les normes reconnues afin de protéger la nature et l’eau», a-t-on souligné dans le rapport de la commission présenté lors d’une rencontre présidée par le secrétaire général de la wilaya, Laârdja Cheikh. La commission de wilaya a saisi aussi cette occasion pour réitérer son appel à l’application rigoureuses de la loi, afin d’obliger les chefs d’entreprises industrielles à respecter les normes d’hygiène dans la réalisation de leurs projets. «Les services de la wilaya doivent envoyer des mises en demeure aux entreprises récalcitrantes qui ne respectent pas les normes environnementales», a-t-elle exigé. Dans ce cadre, le secrétaire général de la wilaya a demandé à toutes les parties concernées de prendre les mesures nécessaires afin de préserver l’environnement et de respecter les normes d’hygiène. M. Laârdja a appelé les responsables de la direction des Ressources en eau à recenser tous les points d’eau alimentant certaines communes, à l’image de Mâalla afin de les contrôler. Durant le mois de février dernier, une entreprise chinoise avait été contrainte de fermer son usine, dans la commune de Bechloul, en raison du non-respect des normes d’hygiène. Des eaux polluées et autres déchets provenant de cette usine chinoise de fabrication d’aluminium sont déversées sur un Oued longeant plusieurs localités de Bechloul. Cette situation a soulevé à maintes reprises la colère des riverains qui avaient appelé les autorités locales à intervenir pour mettre un terme à ce phénomène qui menace la santé de la population locale.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here