Soudan : la junte au pouvoir dos au mur

SoudanLe lundi 25 octobre dernier, le Soudan a une fois de plus été frappé par le démon du coup d’État. En 2020, le peuple soudanais s’était levé comme un seul Homme pour dire non à la dictature d’Omar El Béchir qui a régné sur le pays pendant plus de 30 ans.

Une forte pression populaire avait contraint l’armée à prendre ses responsabilités pour destituer El-béchir de ses prérogatives de chef d’État. L’armée s’était alors installé au pouvoir, ce qui n’était pas du tout du goût de la population.

La pression populaire s’est alors accentuée et la communauté internationale a tapé du poing sur la table pour exiger le retour au pouvoir des civils. C’est dans cette optique que l’armée a dû faire des concessions.

Un Premier ministre civil a été nommé et l’armée a bénéficié d’un certain nombre de postes stratégiques. Très vite, des tensions sont apparues au sein du gouvernement civilo-militaire et le point de basculement est survenu le lundi 25 octobre avec le coup d’État.

L’étau se resserre autour de la junte 

Le Premier ministre Abdallah Hamdok ainsi que plusieurs autres ministres furent arrêtés. La rue s’est alors mobilisée pour faire barrage à ce nouveau coup de force de l’armée. Les rues de la capitale Khartoum furent prises d’assaut et les militaires ont procédé à des représailles pour faire taire toutes velléités d’opposition.

Sous la pression du peuple et de la communauté internationale, la junte a libéré le Premier ministre Abdallah Hamdok qui a pu regagner son domicile, mais qui sera en résidence surveillée.

Sur les réseaux sociaux, les Soudanais appellent à la mobilisation générale pour exiger de la junte la transmission du pouvoir aux civils. Des institutions comme la Banque mondiale ont annoncé la fin de toute coopération avec le Soudan. Pendant combien de temps, les militaires vont-ils résister à la pression ?

Lire aussi :
Les élèves auront droit à 4 jours de repos à partir de ce jeudi 28 octobre

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL