Soulaïmane Raïssouni le journaliste condamné pour «agression sexuelle» demande à être hospitalisé

 

Algérie Recement condamné pour «agression sexuelle», a cinq ans de prison, le journaliste Marocain  Soulaïmane Raissouni,a demande à être hospitalisé pour mettre fin à sa grève de la faim entamée il y a 118 jours, a indiqué hier mardi son avocat.

«Il est d’accord pour suspendre sa grève de la faim, mais son état de santé est tellement grave qu’il a besoin d’être hospitalisé», selon son  Me Miloud Kandil, l’avocat de Soulaïmane Raïssouni

Cependant l’administration pénitentiaire (DGAPR) a assuré lundi soir que S. Raissouni «refusait de se rendre à l’hôpital depuis le 30 juin 2021 et refusait également de se faire contrôler ses signes vitaux», d’après un communiqué

Lire cet article  Les grandes annonces du Premier ministre concernant l'économie

Interpellé en mai 2020, l’éditorialiste de 49 ans a été condamné début juillet à cinq ans de prison pour «agression sexuelle» après une plainte déposée par un militant LGBT, des faits qu’il a toujours niés. Depuis plus de trois mois, le journaliste refuse de s’alimenter pour protester contre une «grande injustice», le parquet, lui, affirme qu’il a bénéficié d’un procès «équitable». Ce week-end, l’état de santé du journaliste s’est «détérioré» après un malaise : «Il avait perdu conscience, il était dans une situation hideuse. Je l’ai vu lundi, j’avais l’impression de parler avec un cadavre», souligne Me Kandil. Récemment, plus de 350 personnalités marocaines et étrangères ont appelé l’éditorialiste à mettre fin à sa grève de la faim.

Lire cet article  Abdelkader Bensalah sera inhumé ce jeudi au carré des martyrs

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS