Après l’élimination des U23 face au Ghana : Le Français Batteli pointé du doigt

0

On pensait que la sélection algérienne des moins de 23 ans était tout proche de valider son billet pour la prochaine CAN de sa catégorie prévue en novembre prochain et qui sera qualificative pour les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, surtout après le nul ramené du long et pénible déplacement à Accra (1-1), mais les choses ont pris une autre tournure pour les jeunots algériens lors de la deuxième manche jouée mardi soir à Sétif.
En effet, l’équipe nationale a été éliminée après s’être inclinée 1-0 et n’ira donc pas en Egypte. Constituée de jeunes talentueux joueurs, issus notamment du Paradou AC et de l’USM Alger, cette sélection n’a pas réussi à rivaliser devant son homologue du Ghana. Elle a développé un jeu décousu et a été plutôt dominée par son adversaire.
C’est la grosse déception du côté de la FAF qui voulait réussir une deuxième qualification de rang aux JO, et surtout capitaliser le titre africain que viennent de remporter avec brio les protégés de Djamel Belmadi.
Il faut dire que l’absence de résultats chez les jeunes n’est pas une nouveauté dans le football algérien. La FAF ne s’est jamais intéressée à la formation et au développement du football. Pour ne parler que de la courte période de l’actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi, on relèvera que la Direction technique nationale (DTN) a brillé par son instabilité aggravés par des scandales ! En l’espace de moins de trois ans, la DTN a connu quatre responsables.
Certains pointent déjà du doigt le premier responsable des sélections jeunes et cette équipe olympique drivée par le Français, Ludovic Batelli lui faisant imputer la responsabilité de cet échec, au vu de la stratégie de jeu qu’il a adoptée lors de ce match retour, une stratégie portée vers la défensive. Le technicien français n’a jamais su trouver la solution, se contentant de jouer le match nul à Alger pour espérer se qualifier grâce au but inscrit au Ghana.
À la différence de Belmadi qui a su métamorphoser l’équipe nationale avec le même effectif dont disposaient ses prédécesseurs, Ludovic n’a pas su exploiter le talent des jeunes footballeurs algériens pour se qualifier à la CAN d’Egypte de novembre prochain. Et quand on sait que c’est Ludovic Batelli qui a la charge de diriger l’équipe nationale A’, constituée de joueurs locaux, certains se demandent s’il sera capable de se racheter avec cette équipe. Ainsi, après avoir éliminé les U23, Batelli risque de connaitre le même sort avec l’équipe nationale A’ qui affrontera le Maroc en aller et retour pour la qualification au Championnat d’Afrique des nations (CHAN), prévu au Cameroun en 2020. Le maintien de Batelli qui a échoué en raison de son incapacité à donner une âme à l’équipe nationale des U23, est un risque pour l’équipe nationale A’ en prévisions des éliminatoires du CHAN-2020, selon les observateurs.

Lire aussi  Ligue des champions / USMA-Ferroviario Beira (18h30) : Une simple formalité pour les Algérois ?

H. S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici