Après sa 3e place aux mondiaux d’haltérophilie : Bidani espère un geste du MJS pour préparer les JO à l’étranger

0

Comme tout le monde le sait, l’Algérien Walid Bidani (25 ans) s’est illustré en arrachant une médaille de bronze à l’arrachée dans la catégorie de 109 kg, lors du Mondial d’haltérophilie qui se déroule actuellement en Thaïlande.

Classé 6ème aux Championnats du Monde en 2017 aux USA et triple champion d’Afrique en 2012, 2013 et 2016, Bidani a déjà participé à deux olympiades à Londres en 2012 (13ème place) et à Rio de Janeiro en 2016 (10ème place). Le natif de Maghnia a énormément progressé depuis ses débuts et constitue une chance de médaille pour l’Algérie aux prochains JO de Tokyo 2020.
Cependant, pour atteindre cet objectif, il lui faudra naturellement une prise en charge spéciale, or, et selon le directeur technique national de la Fédération algérienne d’haltérophilie, cette instance n’a pas les moyens pour justement assurer une bonne préparation à son prometteur athlète en vue des prochains Jeux Olympiques. Le même technicien fait savoir en outre qu’en tout et pour tout, sa fédération obtient 5 milliards de centimes comme subvention annuelle de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports, une somme qui n’est évidemment pas faite pour lui permettre de développer la discipline et assurer la prise en charge des différents athlètes de la sélection algérienne.
Il faut dire que même du côté du Comité sportif olympique national l’on s’est montré, jusque-là, peu coopératifs avec cette fédération. C’est dire que l’excellent résultat que vient de réaliser Bidani est tombée à point nommé pour que les autorités sportives algériennes accordent un meilleur intérêt à l’haltérophilie qui a de tout temps enfanté des athlètes de haut niveau, mais auxquels il manquait à chaque fois quelque chose pour monter sur le podium dans les grandes manifestations internationales, à l’image des Championnats du monde ou des Jeux Olympiques. Mais avec cette distinction de Bidani, l’espoir de voir cette discipline enfin récompensée sur le plan planétaire renait. Mieux, du côté de la fédération algérienne d’haltérophilie on croit dur comme fer aux chances de Bidani de refaire à Tokyo le même coup du championnat du monde ou même mieux.
à cet effet, une demande sera transmise au ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, de la part du président de la fédération concernée afin de faire bénéficier Bidani d’une bourse lui permettant de préparer à l’étranger les prochains Jeux Olympiques. Il s’agit, selon le directeur technique national, d’un véritable investissement du sport algérien sur cet athlète qui dispose de tous les arguments afin d’offrir une médaille à l’Algérie lors du rendez-vous planétaire de Tokyo dans moins d’une année.
Hakim S.

Lire aussi  « Paradise Papers »: Comment l’équipementier Nike contourne l’impôt en Europe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici