CAN-2019 : Belmadi: Affronter la Tanzanie avec beaucoup de sérieux

0

L’entraîneur de la sélection algérienne de football, Djamel Belmadi, a affirmé samedi qu’il visait un parcours sans faute en phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019, à deux jours du match face à la Tanzanie, lundi au stade Al-Salam du Caire (20h00 algériennes), comptant pour la 3e et dernière journée (Gr.C).

«Nous allons aborder ce match avec beaucoup de sérieux. Certes, nous  sommes déjà qualifiés, mais il faut éviter de verser dans l’euphorie», a  déclaré le coach national en conférence de presse tenue au stade Al-Salam. Vainqueurs lors de leurs deux premiers matchs du tournoi, face  respectivement au Kenya (2-0) et au Sénégal (1-0), les Verts aspirent à  confirmer leur regain de forme devant les «Taifa stars», virtuellement  éliminés après deux défaites de rang. L’Algérie espère rééditer l’exploit  réalisé lors de l’édition 1990 disputée à domicile avec trois succès de  suite au premier tour. Interrogé sur les éventuels changements qu’il compte apporter face aux  Tanzaniens, Belmadi a refusé de dévoiler ses cartes : «Je n’ai pas trop  d’habitude de dévoiler mes cartes.  Depuis le début, nous avons eu un  discours avec les joueurs, tout le monde est concerné : remplaçants ou  titulaires. Chacun doit être prêt à jouer. Tout le monde a son importance,  son mot à dire. Tous les joueurs doivent être à 100%». Dix mois après son arrivée à la tête du staff technique national, en  remplacement de Rabah Madjer, Belmadi s’est réjoui de la progression des  «Verts», tout en refusant, encore une fois, d’endosser le costume d’un des  favoris de cette 32e édition de CAN. «Les choses se font pas étapes, les digérer avec un minimum de temps. Les  choses ont évolué d’une manière graduelle depuis 10 mois. Nous nous sommes  qualifiés confortablement, avec notamment une belle victoire en déplacement  face au Togo (4-1) et contre la Tunisie en amical à Blida (1-0). En  football, on n’a pas beaucoup de temps. Dieu merci, les choses avancent  sûrement mais doucement. Nous avons envie de continuer à progresser, nous  avons certes battu le Sénégal, mais d’autres choses nous manquent pour être  mieux». Avant d’enchaîner : «Je ne me suis jamais caché. Dès mon arrivée au poste  de sélectionneur (août 2018, ndlr) j’ai dit qu’il fallait d’abord se  qualifier pour la phase finale, ce qui n’était pas évident. Nous sommes  venus avec l’ambition de gagner. Des fois mes propos ont été mal  interprétés. Nous sommes des compétiteurs, c’est valable pour tout le  monde. C’est avec les matchs qu’on pourra nous situer et dire si on est  favoris ou non».
== Discipline ==
D’aucuns estiment que l’équipe nationale est en train de franchir un  nouveau palier avec Belmadi qui a bien voulu divulguer sa méthode : «Le  sport de haut niveau requiert des exigences sans faille sur l’aspect de la  discipline. J’ai un discours clair, direct. C’est mon fonctionnement, les  règles sont bien établies. Il y a beaucoup de communication. L’aspect  psychologique est très important dans la communion avec son groupe». Avec 0 but encaissé lors des deux premiers matchs, Belmadi a salué la  performance de ses joueurs, estimant que cela pourrait conduire à la  victoire finale. «Ne pas encaisser est une preuve de solidité qui peut nous emmener vers le  trophée. S’il faut gagner 4-3 ou 5-4 et au final remporter le titre, je  suis preneur. On n’a pas toujours été la meilleure défense. La solidité  défensive d’une équipe est souvent synonyme de bons résultats. On a  quelques petites certitudes», a-t-il dit. Enfin, le sélectionneur national a tenu à rassurer sur l’état de santé du  milieu offensif Yacine Brahimi, victime d’une entorse à la cheville :  «Brahimi a un petit souci de santé qui l’a empêché de s’entraîner et de  jouer le match face au Sénégal. Il sera prêt pour la Tanzanie». Dans l’autre match de cette poule, le Sénégal et le Kenya, qui comptent  chacun trois points, s’affrontent lundi au stade 30-Juin du Caire (20h00  algériennes), dans une «finale» pour décrocher la deuxième place  qualificative aux 1/8 de finale et éviter les calculs des quatre meilleurs  troisièmes.

Source : ouestribune-dz

Lire aussi  Ligue deux, 11ème journée | ASMO 2 - ASK 1 :Bon pour le moral

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici