Cherif El Ouazzani  : «Le PV d’installation au poste de DG du MCO n’est pas clair»

0

L’installation de Cherif El Ouazzani au poste de Directeur général par le conseil d’administration alors qu’il était question du poste de directeur sportif, a provoqué pas mal d’interrogations au sein de l’entourage du club.

En effet, pour lever le voile sur tout ce qui suscite des questionnements et surtout sur ce qui a été dit lors des deux dernières réunions avec le wali et avec les responsables d’Hyproc, Cherif El Ouazzani a animé un point de presse, ce jeudi, au siège du club sis à la rue Larbi Ben M’hidi devant un bon parterre de journalistes et de représentants des supporters. Il a d’emblée, expliqué que la mission de DG dont il a été chargé ne sera pas du tout aisée : « Je n’avais pas pensé avoir un poste d’une telle importance, mais vu la situation, je dois m’adapter. Je ne suis pas un opportuniste, mais j’ai accepté par amour du club .J’aurais aimé dès le départ, la prise en mains du club par Hyproc et occuper le poste de directeur sportif. Maintenant que c’est fait, on doit vite entamer le travail sur le plan recrutement ».
A une question sur les décisions prises avec les responsables d’Hyproc, Cherif El Ouazzani dira : « Hyproc va se contenter au départ de sponsoriser le club à hauteur de 8 milliards de cts par an. Pour l’urgence, cette entreprise va débloquer incessamment un pactole pour démarrer et pour le recrutement».  « Après avoir disposé de mon contrat, j’ai constaté quelques anomalies. Alors, j’ai chargé un avocat pour déceler les lacunes et contraindre le CA pour rédiger un autre plus explicite. Certes, on m’a mandaté comme DG, mais je dois connaitre exactement où mes prérogatives doivent s’arrêter. Je dois dire que le côté administratif sera difficile pour moi par manque d’expérience, mais du côté technique, je n’aurai pas de soucis car c’est mon domaine. Je n’ai pas besoin de futilités, mais dans l’urgence il faut faire démarrer l’équipe. Tout compte fait, je dois dire que le club a besoin d’un président de la SSPA, c’est important. Il subsiste des ambiguïtés à ce sujet de la part du conseil d’administration. Je dois aussi dire que je n’ai effectué aucune passation de consignes avec le président sortant »

«Passer aux choses sérieuses, c’est le plus important»

Le souci du DG du MCO, c’est le démarrage de l’équipe : « Avec l’ouverture du compte bancaire, tout se facilitera pour le volet recrutement. Je comte passer à l’action dès demain pour négocier avec les fins de contrat pour les convaincre de rester et trouver vite de bons joueurs à recruter . On doit aussi trouver un bon entraineur d’expérience, ambitieux à la dimension du club. Pour le moment, j’ai des noms notés sur mon calepin, de même que certains noms de joueurs. En attendant de voir clair sur le poste d’entraineur, le staff technique sera renforcé et Sebbah Benyagoub occupera le poste d’entraineur adjoint vu son expérience au club »
Quelle équipe administrative pour Cherif El Ouazzani?
Le nouveau DG du MCO veut s’entourer d’une bonne équipe d’expérience du côté administratif. Il a tout de suite pensé à des anciens du club ou à des hommes de confiance ayant exercé avec lui dans d’autres clubs : « Je suis venu pour réunir la famille du MCO, notamment ceux qui ont été marginalisés ou qui sont aujourd’hui loin du club. J’ai tout de suite pensé à Hamiane, un cadre de Naftal et ancien gardien du club au poste de trésorier, Meddah Abdelkrim au poste de secrétaire général, à Boubekeur Radjaa comme conseiller et à Loukil, un ancien arbitre en qualité de DAF. Je donne aussi une bonne importance au local qui sera ouvert tous les jours, a un attaché de presse et à l’ouverture d’un site officiel pour le MCO. Je m’attelle aussi pour trouver un DTS, un coordinateur et un président pour les jeunes catégories»
« La récupération du stade la LOFA et des Castors, autre priorité »
« J’ai formulé une demande au wali pour la récupération du stade de la LOFA qui sera réservé aux seniors et du stade des Castors pour les jeunes catégories. Il est nécessaire de récupérer ces deux infrastructures pour faciliter le travail chez toutes les catégories du club, notamment les jeunes qui se heurtent au quotidien pour trouver des endroits pour s’entrainer » En somme, c’est les points essentiels que le nouveau DG du MCO a soulevés. Il semblait serein, mais a tout de même montré des signes de crainte et ne sait pas vraiment ce que va lui réserver l’avenir, du moins ces prochains jours pour mettre le train en marche et pour faire démarrer l’équipe.

Source : ouestribune-dz

Lire aussi  Djamel Belmadi : Riyad Mahrez absent du déplacement de Gaborone

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici