Choqué par l’état de la pelouse du 5-juillet : Belmadi crie son désarroi

0

Tout était parfait dans ce match que la FAF voulait en faire une fête grandiose en l’honneur des joueurs de la sélection algérienne avant de tourner définitivement la page de la CAN et se tourner vers les prochaines échéances, sauf cette pelouse catastrophique du stade du 5-Juillet.

L’entraineur national, Djamel Belmadi, n’a d’ailleurs pas mâché ses mots à l’issue de la partie pour déplorer justement l’état de cette pelouse. «Si on a privilégié le stade du 5-Juillet pour abriter cette rencontre au détriment de Mustapha-Tchaker de Blida c’est pour permettre à un plus grand public d’assister à la fête, car en matière de terrain, on aurait de loin préféré évoluer à Tchaker qui dispose d’une meilleure pelouse. Mes joueurs se sont d’ailleurs beaucoup plaints de l’herbe du 5-juillet qui les a vraiment gênés. C’est vraiment regrettable qu’un stade comme le 5-Juillet ait une telle mauvaise pelouse. C’est un stade qu’on a souhaité en faire notre forteresse comme c’est le cas à Blida où l’équipe nationale est invaincue. J’ai toujours souhaité jouer devant plus de 65.000 supporters et bénéficier de cet apport au lieu de se contenter de 25.000 qui est la capacité d’accueil du stade Tchaker. Malheureusement, les possibilités de bénéficier du soutien d’un plus grand nombre du 12e homme sont quasiment inexistantes en Algérie, vu le mauvais état des pelouses des deux grands stades du pays, à savoir le 5-Juillet et le 8-Mai d’Annaba», s’est insurgé le coach national.
Par ailleurs, Belmadi, qui s’est dit satisfait de la production de ses capés dans ce match face au Bénin malgré qu’ils n’aient pas encore digéré l’euphorie du sacre africain, a estimé qu’il sera très difficile de déloger les joueurs composant son groupe actuel. «On ne change pas une équipe qui gagne», a-t-il dit, indiquant au passage qu’il devra néanmoins trouver un remplaçant à Halliche, qui a joué son dernier match avec les Verts, dès le prochain stage en octobre prochain. En évoquant Halliche, le coach national n’a pas tari d’éloges sur lui, estimant qu’il a mérité cette sortie par la grande porte, une sortie qu’il aurait souhaitée également pour d’autres éléments ayant quitté le groupe des Fennecs, citant à titre d’exemple Carl Medjani. Il faut dire qu’il n y a pas seulement le successeur de Halliche qui retient l’attention du driver national, puisqu’il nourrit les mêmes préoccupations à propos du poste du dernier rempart ,surtout que l’actuel gardien N.1 des Fennecs, en l’occurrence, Raïs M’bolhi, se rapproche de la retraite. A ce propos, Belmadi dira : «A vrai dire, c’est très difficile de trouver un bon portier à l’heure actuelle capable de succéder à M’bolhi. On a suivi les meilleurs gardiens du championnat, mais il faut reconnaitre qu’ils n’ont pas encore le niveau pour postuler à jouer dans le haut niveau. On n’a pas d’autres choix que de miser encore sur M’bolhi, surtout que généralement les keepers peuvent prolonger leur carrière jusqu’à 40 ans, comme c’est le cas par exemple avec l’Italien Buffon».
Belmadi, fidèle à ses principes en défendant à chaque fois ses protégés, a prédit dans la foulée au meilleur buteur en activité des Verts, Islam Slimani, auteur du seul but de la rencontre d’avant-hier de battre le record du goleador historique de l’équipe nationale Tasfaout. En fait, en portant à 29 son capital-buts, le néo-attaquant de l’AS Monaco, n’est qu’à cinq réalisations du record en la matière détenu par l’ancien joueur de l’AJ Auxerre.
Hakim S.

Lire aussi  Ligue 1 Mobilis (8e journée) : L’USMA seul dauphin, la JSS et le MCO respirent, le CRB s’enlise

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici