Coupe de la CAF : Le paradoxe paciste se poursuit

0
Source :

Le Paradou AC, unique représentant de l’Algérie en Coupe de la CAF, a bien entamé la phase de poules de la coupe de la CAF, une étape qu’il a atteint pour sa première participation pourtant sur la scène africaine.

On craignait d’ailleurs le pire pour cette formation algéroise vu la conjoncture difficile qu’elle traverse en championnat de Ligue 1. Mais encore une fois, les Académiciens ont su comment faire la part des choses, et ont prouvé qu’ils ont quand même les ressources nécessaires pour rebondir dans la compétition continentale, exactement comme ils l’ont fait lors des tours précédents.
Avant-hier, et pour sa première sortie dans cette phase de groupes, le PAC est allé imposer le nul aux Ivoiriens de San Pedro (0-0) dans le cadre de la poule 4. Les Pacistes étaient néanmoins chanceux étant donné que l’adversaire avait bénéficié d’un penalty en deuxième période mais n’a pas réussi à le transformer en but au grand bonheur de l’équipe algérienne.
Tombé dans un groupe assez relevé, le Paradou AC, pour sa première expérience africaine, aura fort à faire en héritant d’adversaires expérimentés, à l’image des Nigérians d’Enyimba FC et des Marocains de Hassania Agadir, son prochain adversaire qu’il va accueillir dimanche prochain.
Les protégés de l’entraîneur portugais, Challo, savent bien qu’ils sont tombés dans un groupe pas facile, et qu’ils devront batailler dur pour créer l’exploit et décrocher l’un des deux billets qualificatifs du groupe pour les quarts de finale, pour ce qui est vraisemblablement le groupe le plus difficile de cette phase de poules de la Coupe de la CAF.
Très mal en point en championnat, le PAC montre néanmoins un tout autre visage dans cette compétition africaine, avec notamment une qualification avec l’art et la manière aux dépens des Tunisiens du CS Sfax, lors des 8es de finale.
Hakim S.

Lire aussi  LWF-SBA | Chetouane en roue libre :Chetouane en roue libre
Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici