El-Hadji Diouf : «Je tire chapeau à Belmadi»

0

L’ancien attaquant de l’équipe sénégalaise de football, El-Hadji Diouf, a relevé dimanche le mérite du sélectionneur national Djamel Belmadi dans les derniers bons résultats réalisés par les «Verts», qualifiés pour les 1/8 de finale de la CAN-2019 en Egypte. «Dans le football, on parle plus des attaquants, on a tendance à oublier les défenseurs. Parler d’un joueur c’est déstabiliser l’équipe d’Algérie, mais s’il y a quelqu’un à qui je dois tirer chapeau c’est bien Djamel Belmadi, il a réussi à ranger la maison», a affirmé Diouf en conférence de presse tenue au stade international du Caire. «J’ai eu l’occasion de le voir la semaine dernière, c’est quelqu’un qui maîtrise son sujet. C’est lui la marque de l’équipe, on le voit sur le banc. Il est excité, il est dans le jeu et sait ce qu’il fait. Grand respect pour lui», a ajouté l’ancien attaquant de Liverpool. Diouf (38 ans) s’est présenté devant les médias en compagnie de deux autres anciennes gloires du football africain : le Camerounais Samuel Eto’o et l’Egyptien Ahmad Hassan. «Je tiens à remercier le président de la Fédération algérienne (FAF) d’avoir fait confiance à quelqu’un qui connaît la maison, qui a tout fait pour passer ses diplômes. Il y a quelque temps, l’Algérie avait échoué avec des entraîneurs étrangers», a-t-il rappelé. Cette 32e édition de CAN, la première avec 24 nations, se déroule en présence de 11 entraîneurs africains alors qu’ils étaient quatre sur 16 lors de la CAN-2017 au Gabon. Diouf a tenu à saluer ce nombre important de «frères». «C’est la première fois qu’il y a autant d’entraîneurs africains, c’est important de faire confiance aux frères», a-t-il relevé.

Lire aussi  Eliminatoires CAN-2021/ Algérie-Zambie (ce soir 20h00) à Blida : Sur un air de revanche

Eto’o et El-Hadji Diouf sous le charme de Bounedjah
Les deux anciennes gloires du football africain, le Camerounais Samuel Eto’o et le Sénégalais de Hadji Diouf, n’ont pas tari d’éloges dimanche sur l’attaquant algérien Baghdad Bounedjah, l’un des joueurs les plus suivis à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 en Egypte. «Pour moi, Baghdad est l’un des meilleurs attaquants africains. Vous ne le savez peut-être pas, mais je vis à Doha avec Djamel Belmadi (le sélectionneur national, ndlr) et Baghdad», a affirmé Eto’o en conférence de presse tenue au stade international du Caire. L’ancien joueur du FC Barcelone (2004-2009) était accompagné de-Hadji Diouf mais également de l’ancien capitaine de la sélection égyptienne Ahmed Hassan, vainqueur de la CAN à quatre reprises avec les «Pharaons» (1998, 2006, 2008 et 2010). Diouf, qui a fait l’essentiel de sa carrière en Angleterre où il a porté notamment les couleurs des «Reds» de Liverpool (2002-2005), a abondé dans le même sens : «Si j’étais défenseur, je ne voudrais pas jouer contre Bounedjah. Il se déplace tout le temps, il joue formidablement avec son corps. Il joue à la fois à l’ancienne et de façon moderne». Considéré comme une véritable machine à marquer des buts, Bounedjah (27 ans) a réussi à percer en équipe nationale depuis notamment l’arrivée de Djamel Belmadi à la barre technique en août 2018, secouant les filets 7 fois sur l’ensemble de ses 12 réalisations en sélection. À la CAN-2019, le natif d’Oran compte un but inscrit lors du premier match face au Kenya (2-0) sur penalty.

Lire aussi  Coupe de la CAF / 16e de finale bis (retour) - Paradou AC - Kampala City (4-1) :une première historique pour les Algérois

Source : lecourrier-dalgerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici