Équipe nationale : Le banc de touche, l’autre atout de Belmadi

0

Choisissant d’aligner un Onze largement remanié lors du dernier match des poules de la CAN-2019 en Egypte face à la Tanzanie (3-0), le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a été agréablement surpris par le rendement solide et efficace de l’équipe «B», avec l’éclosion notamment d’Adam Ounas et Andy Delort.
Avec pas moins de neuf joueurs incorporés d’entrée pour la première fois depuis le début du tournoi, la sélection nationale a été aussi efficace et réaliste que le Onze type aligné lors des deux premiers rendez-vous face au Kenya (2-0) et au Sénégal (1-0). Belmadi, dont le principe est de considérer l’ensemble de ses joueurs comme potentiels titulaires, pourrait être amené à apporter des changements face à la Guinée, dimanche au stade 30-Juin du Caire (20h00 algériennes), dans le cadre des 1/8 de finale de la CAN-2019. Mis sur le banc des remplaçants face au Kenya et au Sénégal, un joueur comme Adam Ounas, auteur d’un doublé et d’une passe décisive face aux «Taïfa stars», se positionne désormais comme un postulant à une place dans le Onze entrant.
Le néo-international Andy Delort, appelé en renfort en plein stage de Doha pour remplacer Haris Belkebla, écarté pour des raisons disciplinaires, a également pu tirer son épingle du jeu dans un rôle d’ailier gauche qu’il a bien rempli, selon des techniciens. Rapide et technique, le joueur de Montpellier (France) ne va certainement pas se contenter du simple statut de remplaçant, lui qui a rejoint les «Verts» avec de grandes ambitions personnelles et collectives.
En défense, Mehdi Tahrat, en taille patron, est capable de prendre à n’importe quel moment la place de Benlamri ou de Mandi dans la charnière centrale.
Le sociétaire du RC Lens (France), régulièrement titularisé depuis l’arrivée de Belmadi à la barre technique, a été stoppé net par une blessure au genou droit (rupture du ligament latéral interne, ndlr) contractée en janvier dernier et qui l’a éloigné des terrains pendant quatre mois.
Le meilleur attaquant en activité de l’équipe nationale Islam Slimani, auteur de son 27e but en sélection face à la Tanzanie tout en offrant deux autres à Ounas, a confirmé qu’il n’était pas fini.
Le buteur des «Verts», mis sur le marché des transferts par Leicester (Angleterre) après la fin de son prêt à Fenerbahçe (Turquie), a renoué avec les filets après 17 mois de disette, puisque son dernier but remontait au 14 novembre 2017 en amical face à la Centrafrique (3-0) au stade 5-Juillet d’Alger. Autant de solutions et de variantes donc qui ne peuvent que faire plaisir à Belmadi, appelé à bien gérer son effectif et surtout en tirer le maximum pour pouvoir aller jusqu’au bout dans cette compétition. Ayant conduit l’équipe nationale au deuxième tour avec brio en alignant trois victoires en autant de matchs, Belmadi est certainement conscient de la nécessité de donner du temps de jeu à tout le monde dans un tournoi qui se joue pour la première fois en présence de 24 nations.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here