ES Sétif : Les voyants virent au rouge

0
Source :

Habituée à jouer les premiers rôles en Ligue 1 de football, l’ES Sétif traverse depuis le début de la saison une crise de résultats sans précédent, reléguant le champion d’Afrique 2014 à une inquiétante 14e place au classement, à trois journées de la fin de la phase aller. Sèchement battue samedi dans le derby de l’Est par le CS Constantine (3-1) dans le cadre de la 12e journée, l’Entente est retombée dans ses travers, alors qu’elle restait sur deux matchs sans défaite, sous la conduite du nouvel entraîneur tunisien Nabil Kouki, qui concède par l’occasion son deuxième revers après celui en déplacement face au leader CR Belouizdad (1-0). Pourtant, rien ne présageait une telle déroute des Sétifiens à Constantine, alors qu’ils sont parvenus, tant bien que mal, à redresser la barre en décrochant 4 points sur 6 possibles. Sur le plan des statistiques, rien n’augure aussi de lendemains meilleurs pour l’ESS, puisque le secteur défensif reste le maillon faible de l’équipe avec 16 buts encaissés en 12 matchs (1,33 but/match), soit la 3e plus mauvaise défense de la Ligue 1, derrière l’US Biskra (19 buts) et l’USM Bel-Abbès (18 buts) . «Nous aurions aimé poursuivre notre belle série. C’est une défaite amère et difficile à digérer, surtout la manière dont on a encaissé les buts. Nous devons corriger nos erreurs. J’ai relevé des points positifs qui incitent à l’optimisme», a réagi Kouki à l’issue de la partie. Avec 11 points au compteur, l’ESS n’est qu’à deux points seulement du premier relégable, le NC Magra (15e, 9 pts), ce dernier comptant un match en moins à disputer à la maison face à la lanterne rouge, le Paradou AC (16e, 8 pts). Pour éviter de compliquer davantage leur situation, les coéquipiers de l’attaquant El-Habib Bouguelmouna devront se remettre en question et relever rapidement la tête, à commencer par la réception de l’AS Aïn-M’lila lors de la prochaine journée. Certains s’interrogent sur le visage amorphe affiché par les Sétifiens, en bute à une crise interne ayant secoué le club depuis l’intersaison, soit depuis l’incarcération de l’ex-président Hacen Hamar pour une affaire de corruption et de fraude sur le foncier. Hamar a été remplacé par Fahd Halfaya, qui a réussi son premier défi d’apurer les dettes du club, en attendant d’atteindre l’objectif principal du maintien, lui qui a d’ores et déjà annoncé son départ au terme de l’actuel exercice.
L’encadrement technique n’est pas en reste, puisqu’il a été secoué par le départ de l’entraîneur Kheïreddine Madoui, démissionnaire à l’issue de la défaite concédée à domicile face à l’ASO Chlef (0-1), pour le compte de la 8e journée.

Lire aussi  Tournoi de l’UNAF U20 : la Tunisie bat l’Egypte (3-1) et remporte le tournoi, l’Algérie (3ème)

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici