Il a donné entière satisfaction contre la Tanzanie : Delort veut faire durer le plaisir

0
Source :

Pour sa première titularisation sous le maillot des Verts, le franco-algérien, Andy Delort, a montré de belles dispositions contre la Tanzanie. Il a tout simplement raison à l’entraineur national qui lui a préféré à un milieu de terrain pour remplacer Haris Belkebla exclu pour des raisons discipline quelques jours avant le coup d’envoi de la CAN.
Et en étant aligné dans un poste qui n’est pas le sien, Delort, un attaquant de pointe de prédilection, a donné entière satisfaction. Pourtant, le joueur, lui affirme, n’être pas en possession de tous ses moyens. Normal, étant donné qu’il a été contraint d’interrompre ses vacances pour rejoindre l’équipe nationale et participer à cet évènement continental, alors qu’il ne rêvait même pas d’y être il y a quelques jours seulement.
Nul doute d’ailleurs que la présence d’Andy Delort au sein de l’équipe nationale fait plaisir à voir également pour une raison extra-sportive. Ce joueur de 27 ans qui est né à Sète, au sud de la France, a ardemment voulu obtenir la nationalité algérienne et porter les couleurs des Verts, à une époque où de nombreux Algériens (y compris des personnalités) rêvent de devenir Canadien, Chinois ou Turc.
«Je fais en ce moment les démarches pour pouvoir un jour jouer pour l’Algérie, a-il expliqué récemment. Cela fait un moment que j’y pense. C’est une démarche familiale et personnelle. J’en suis fier. Je suis né d’une mère algérienne dont les parents sont originaires d’Oued Rhiou, à une heure de Mostaganem», a expliqué la nouvelle recrue des Fennecs à un journal parisien, pour justifier pourquoi il souhaitait être un des nôtres. Ce jour-là, il avait même assuré qu’il était prêt à défendre les couleurs nationales «avant ou après la CAN», une précision de taille, car dans sa tête il était inimaginable pour lui de faire partie de la liste des 23 pour le rendez-égyptien, étant donné qu’il venait juste de changer de nationalité sportive, et surtout qu’il n’avait pas pris part aux éliminatoires de la CAN.
Mais le destin a voulu que Belmadi fasse appel à ses services après avoir mis à l’écart le joueur de Brest. Andy Delort a vite prouvé que l’on peut désormais compter sur lui. Il apporte à l’Algérie, en plus de son talent, cette espèce de «singularité» dont nous manquons aujourd’hui terriblement. Evidemment, Delort, tout comme le reste de ses coéquipiers, souhaite faire durer le plaisir en allant le plus loin possible dans cette messe footballistique continentale. Les choses sérieuses commencent d’ailleurs demain, puisqu’il faudra aux Verts passer l’écueil de la Guinée pour poursuivre l’aventure.
Un match à élimination directe lors duquel l’erreur n’est pas permise, prévient le buteur de Montpellier : «Ce qui gêne dans ces rencontres à élimination directe c’est qu’on n’a pas droit à l’erreur, même si on n’en a pas fait sur les trois précédents matchs.
A présent, il faudra continuer de la sorte, parce qu’aujourd’hui si tu perds tu es éliminé», a-t-il confié.
Hakim S.

Source : lecourrier-dalgerie

Lire aussi  Joueur africain de l’année : Mahrez, Bennacer, Bounedjah et Belaïli nominés
Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici