Implantée au complexe «Foot Five» de Staouéli (Alger) : L’Olympique de Marseille lance son école en Algérie

0

L’Olympique de Marseille, a ouvert sa première école  »OM school » de football en Algérie, au niveau du Complexe «Foot Five» de Staouéli (Alger), ont annoncé les organisateurs, mardi à Alger.  »L’Olympique de Marseille a toujours eu des relations privilégiées et intimes avec l’Algérie. Une des choses qui nous intéressent le plus, et d’être en contact avec la jeunesse algérienne. Nous estimons que notre vrai public c’est les enfants et les adolescents. Ouvrir cette école à Alger, c’est vraiment très symbolique et ça prouve notre engagement envers l’Algérie qui est un pays moteur en football. Pour nous, l’Afrique du Nord est devenue une priorité et on veut réaliser des choses concrètes et qui durent », a indiqué le directeur général du club français, Laurent Colette, lors d`une conférence de presse à Alger.  »Ce ne sera pas un programme d’élite mais on espère accueillir beaucoup d’enfants qui veulent jouer et apprendre le football. Le but n’est pas de rechercher la pièce rare mais de permettre aux jeunes de se frotter à une éducation footballistique et humaine complète », a t-il ajouté. Pour sa part, l’ancien joueur de l’équipe de France, Basile Boli, actuellement ambassadeur de l’OM, s’est dit  »heureux » de voir le lancement de la première école de l’OM en Algérie.  »Il s’agit d’un partenariat durable qui permettra de suivre les jeunes algériens qui seront inscrits dans cette école. Il va nous permettre aussi de pouvoir intensifier les relations entre l’Algérie et Marseille. Je suis très heureux de ce lancement, en présence des techniciens.  », a dit Boli, avant d’enchaîner:  »Je profite de l’occasion pour féliciter Djamel Belmadi et le peuple algérien après le sacre de l’équipe nationale en Coupe d’Afrique des Nations 2019 ». L’autre représentant du club français, Alejendro Requena, qui occupe le poste de Manager marketing international, a estimé que les jeunes algériens seront encadrés de la même manière de travail, appliquée à Marseille.
 »ça nous fait énormément plaisir de lancer la 2e école de l’OM en Afrique après celle de Tunis lancée il y’a quelques semaines.
Je remercie les responsables de Foot Five pour les efforts fournis pour cette nouvelle aventure. On ne vient pas ici pour vendre du rêve aux jeunes et leur promettre qu’ils vont devenir des joueurs professionnels. Tous les gamins auront une chance dans les meilleures conditions de travail avec les meilleurs staffs. Une méthodologie spéciale OM sera implantée ici (Alger, ndlr) comme une base de travail technique qui ressemble à celle de Marseille », a expliqué Requena. Imed Boukhof, ambassadeur de l’OM, a indiqué de son côté, que ce projet sera ouvert aux jeunes âgés entre 5 et 16 ans.  »C’est une opportunité pour réaliser le rêve de nos enfants et promouvoir la marque et le projet de l’OM school en Algérie.
C’est un lourd fardeau à porter mais c’est un honneur pour nous de défendre l’OM. La formation est payante et s’étalera sur onze mois. Elle est consacrée aux jeunes âgés entre 5 et 16 ans », a t-il expliqué. Les jeunes talents prennent part aux entraînements lors des jours de repos scolaire à savoir: vendredi, samedi et mardi après-midi, avec rythme de travail de 4h30 par semaine.

Lire aussi  Ligue 1 (7e journée) : JSK – ESS et MCO – USMA à l’affiche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici