Stabilité des prix durant le mois de Ramadhan : Djellab rassure les citoyens

0

Le ministre du Commerce, Said Djellab, a indiqué hier à Alger que le gouvernement va sévir pendant le mois sacré contre les spéculateurs.

Invité du forum d’El Moudjahid, le ministre du Commerce a tenu à rassurer les citoyens et veiller à la stabilisation des prix des différents produits sur les étals. «Nous avons entrepris des actions, notamment des opérations de déstockage des produits, de sorte qu’il y aurait dans l’ensemble des wilayas des brigades qui veilleront aux opérations de déstockages à tous les niveaux», a lancé le ministre tout en soulignant que « pour tout opérateur que nous trouverons en train de faire du stockage à des fins de spéculation, nous enverrons directement son dossier à la Justice ». L’hôte du forum El moudjahid dira que l’opération en question commencera par les importateurs pour suivre en détail la vente des produits alimentaires importés. «Nous l’avons déjà fait à Alger pour des importations de viandes, de bananes, nous l’avons également fait pour les fruits secs et séchés», indique le ministre.
Par ailleurs M. Djellab a indiqué, à propos de la régulation des prix, que son département a procédé au retrait de la liste des produits soumis au Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS), des viandes bovines fraîches ou réfrigérées, la levée de l’obligation de domiciliation bancaire de 30 jours avant leur importation. « Les prix de référence des légumes de base, de la banane et de la viande bovine importée, seront appliqués dans tous les marchés du pays à partir de demain (ndlr)», souligne le ministre qui dira que ces prix prennent en compte la marge bénéficiaire de chacun des intervenants dans la mise sur le marché de ces différents produits, du producteur ou de l’importateur jusqu’au détaillant, en passant par le mandataire et le grossiste.
Il a, en outre, mis en garde les commerçants pour l’affichage des prix. «Nous demandons aux commerçants d’afficher les prix pour nous aider à lutter efficacement contre la spéculation. Nous avons, par ailleurs, relevé l’optimisme des directeurs de wilaya sur la disponibilité régulière des produits de base (lait, pain, légumes et viandes).», lance le ministre. Il a annoncé, dans le même cadre, que des sanctions fermes seront appliquées à l’encontre de tout commerçant qui ne respecte pas ces prix de référence, ajoutant que ces sanctions peuvent aller d’une amende à une fermeture du commerce.
Alger: Noreddine Oumessaoud

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here