Sur une période d’un an : L’inflation s’est établie à 4,1% en mars 2019

0

Il ressort des chiffres fournis hier par l’Office national des statistiques (ONS) que l’inflation s’est établie en mois de mars dernier à 4,1% sur une période d’une année. L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel de l’Algérie a été de 4,1% jusqu’à mars 2019, précise l’organisme des statistiques, en expliquant comment l’inflation a été calculée durant une période d’un an.

«L’ évolution des prix à la consommation en rythme annuel jusqu’à mars 2019 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte des 12 mois allant d’avril 2018 à mars 2019 par rapport à la période allant d’avril 2017 à mars 2018», explique l’ONS.
L’organisme a précisé que pour ce qui est de la variation mensuelle des prix à la consommation, c’est-à-dire l’indice brut des prix à la consommation en mars 2019 par rapport à février 2019, elle est de +0,9%.
Par catégorie de produits, la variation mensuelle est comme suit : les prix des biens alimentaires ont enregistré une hausse de 1,3% en mars 2019 comparativement à février 2019, précise la même source.
L’ONS détaille l’origine de la hausse des prix des biens alimentaires. «Cette hausse est induite, essentiellement, par une croissance des prix des produits agricoles frais (+3,6%)», précise l’Office.
Les prix des légumes ont connu une augmentation considérable. «En effet, cette variation mensuelle des prix des produits agricoles frais s’explique, essentiellement, par une augmentation des prix des légumes (+20,4%), de la pomme de terre (+7,3%) et à un degré moindre ceux du poisson frais (+1,1%) et des viandes rouges (+0,6%). En revanche, des baisses des prix ont été enregistrées pour la viande de poulet (-5,8%), les œufs (-5,13%), et les fruits frais (-3,77%)», affirmé l’ONS.
Concernant les prix des produits alimentaires industriels (agroalimentaires), le même organisme a affirmé que ceux-ci «ont enregistré une légère hausse de 0,1% en mars dernier et par rapport au mois de février. Cette tendance haussière a également concerné les prix des produits manufacturés. Ils ont connu une légère hausse (+0,3%), ainsi que les services qui ont également observé une légère augmentation (+0,1%) en mars et par rapport à février 2019», détaille l’organisme des statistiques.
S’agissant du classement par groupe de biens et services, «l’augmentation des prix a touché essentiellement les produits divers (0,7%). Les autres biens et services se sont caractérisés par des variations relativement modérées ou une stagnation», a détaillé la même source.

Les prix à la consommation en hausse de 2,7% durant le 1er trimestre 2019

L’ONS a fourni également les statistiques sur les prix à la consommation durant le 1er trimestre 2019. Il a affirmé que durant cette période, «les prix à la consommation ont enregistré une hausse de 2,7%. Cette variation haussière a concerné tous les catégories de produits. Ainsi, les biens alimentaires ont augmenté de près de 1,9%».
L’organisme a affirmé que «les produits agricole frais ont observé un relèvement de près de 1,4%. Cette hausse s’explique, notamment, par l’augmentation des prix des viandes rouge de bœuf (+15,4%) et de mouton (3,5%), les légumes frais (7%) et les fruits frais (1,4%).
Par ailleurs, d’autres produits ont enregistré des baisses, explique-t-on. La baisse la plus remarquable a concerné la pomme de terre (-10,6%), les œufs (-10,4%), les poissons frais (-8,2%) et la viande de poulet (-7,2%). Les produits alimentaires industriels (agroalimentaires), ils ont également connu une hausse de près de 2,4% durant les trois premiers mois 2019. L’ONS précise enfin que «la hausse des prix a aussi concerné les biens manufacturés avec +3,9% et les services avec +2,4%. Pour rappel, le taux d’inflation a atteint 4,3% en 2018».
Alger: Samir Hamiche

Source : ouestribune-dz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here