Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs afin de mettre fin à la hausse des prix

Algérie –La mise en œuvre de la loi portant lutte contre la spéculation, dont le projet a été au menu de la réunion du Conseil des ministres, ce dimanche 17 octobre, devra être précédée d’une vaste campagne de sensibilisation et d’explication à l’effet, selon le président de la République, d’éviter les amalgames déjà entretenus autour de ce texte.


Le chef de l’Etat a décidé de mener une bataille sans merci contre les spéculateurs qu’il a catalogués comme étant des gens appartenant à la fameuse Issaba, assurant qu’ils ne seront pas plus forts que l’Etat, Abdelmadjid Tebboune avait, pour rappel, instruit le ministre de la Justice et garde des Sceaux de préparer un projet de loi allant dans ce sens. Ce texte, présenté, donc, hier, prévoit, comme recommandé par le chef de l’Etat, de réviser le code pénal dans le sens de criminaliser la spéculation avec une peine maximale de trente ans de prison et même la perpétuité pour les personnes impliquées dans le crime de spéculation.Cependant avant que cette loi ne prenne effet, Tebboune a instruit le premier responsable du secteur de mener une campagne de sensibilisation auprès des commerçants, mais également au sein de la société civile. Il s’agira d’expliquer le bien-fondé de cette loi anti-spéculation en perspective, en distinguant notamment entre le stockage organisé à des fins commerciales et le stockage dans le but de créer de la rareté et donc d’augmenter les prix en vue de semer le chaos et le désespoir.

Lire aussi :
Lamamra ne décolère pas : "l’Algérie ne tolère aucune ingérence dans ses Affaires internes"

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL