in

Tebboune se veut clair: Pas de changement de monnaie en vue

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a estimé, dimanche, que ce n’est pas en “changeant de monnaie” que l’on résout le “problème du marché de l’informel” et que l’on peut “récupérer l’argent qui y circule”. “Ce n’est pas le bon procédé”, a-t-il ajouté. Il a, par ailleurs, affirmé que le développement de “la finance islamique”, notamment “l’émission des sukuk” (l’équivalent des obligations de la finance classique), peut produire des “résultats positifs”. 

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *