Tebboune s’exprime sur la vie chère

Algérie – L’Algérie est confrontée présentement à la pire récession économique de son histoire. Cette récession est notamment liée à deux principaux facteurs que sont la volatilité du prix du baril de pétrole et la terrible crise sanitaire qui frappe le pays de plein fouet depuis 1 an maintenant.

Les mesures qui furent mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus ont fortement impacté l’économie locale. Des pertes records ont été constatées dans tous les secteurs d’activités. De nombreuses entreprises ont mis la clé sous la porte ou ont procédé à des licenciements massifs.

Dès lors, le taux de chômage a grimpé en flèche en même temps que l’inflation. Les produits de première nécessité ont alors explosé, toute chose qui a eu des conséquences directes sur le porte-monnaie du citoyen lambda.

Tebboune sans langue de bois 

De nombreux ménages ont basculé dans une extrême précarité avec des difficultés à boucler les fins de mois. Ce samedi 25 septembre, le président Abdelmadjid Tebboune a lancé les travaux de la rencontre entre le gouvernement et les walis.

Le chef de l’État s’est exprimé face à la flambée du prix des produits de grande consommation. Tebboune n’y est pas allé de main morte en affirmant que cette situation de hausse des produits est imputable à de malhonnêtes spéculateurs. Certains parasites et intrus de commerce ont misé sur la spéculation pour provoquer cette augmentation de prix. Des lois dissuasives ont été mises en place pour criminaliser la spéculation alimentaire. Le ministre du Commerce est tenu de trouver une solution à ce problème a laissé entendre Abdelmadjid Tebboune

Lire cet article  Bilan actualisé de la covid-19

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS