Accusations farfelues des conservateurs contre l’ex-ministre Nouria Benghebrit

9
Par Saïd N. – L’Organisation nationale des parents d’élèves a annoncé avoir déposé plainte à la Cour d’appel d’Alger contre l’ex-ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, et ses conseillers accusés, entre autres, de «haute trahison» et «malveillance».

Dans leur requête, les plaignants énumèrent vingt-deux accusations liées à l’Ecole algérienne – toutes aussi graves les unes que les autres – dont la «propagation de la corruption morale», la «mauvaise gestion», la «haute trahison» et la «malveillance», indique un communiqué de cette organisation adressé à la presse.

L’Organisation des parents d’élèves se dit interpellée par les «graves dépassements» qui ont touché le système éducatif et tout le secteur par la faute de «l’ancienne ministre Nouria Benghebrit Remaoune et ses conseillers».

Le message est très clair : cette organisation réputée proche des milieux conservateurs veut faire le procès de l’action audacieuse entreprise par l’ex-ministre pour réformer le système éducatif et arrimer le contenu des programmes scolaires aux valeurs universelles et à la modernité, en tentant d’y imprimer l’enseignement des langues vivantes et, surtout, en luttant contre une salafisation rampante de l’école. Cette obstination lui a valu, à plusieurs reprises, d’être la cible des syndicats, des associations, à l’image de l’association des oulémas, et même des partis islamistes qui l’accusaient de vouloir «occidentaliser» et «dépersonnaliser» l’Ecole algérienne et de la dévier de ses «valeurs authentiques».

Ce combat, Mme Benghebrit l’a mené souvent seule, puisque ceux qui étaient censés défendre le projet moderniste, et qui se plaignaient de la mainmise des islamo-conservateurs sur l’école, rechignaient à assumer leur position en public. Ceux-là continuent d’ailleurs à se claquemurer dans un silence coupable qui ne fait qu’encourager les forces rétrogrades à aller de l’avant et à oser des choses aussi infâmes que celles que vient de commettre l’Organisation des parents d’élèves.

S. N.

Source : algeriepatriotique

9 Commentaires

  1. C est le seul pays ou les parents d eleves rejetteraient l ouverture sur le monde et la modernite pour les enfants algeriens. Cette organisation represente t elle vraiment les parens d eleves?
    Il est permis d’en douter. Ceci rappelle les declarations de Hadjar qui n’a pas besoin de nobel parce que son intelligence ne lui permet pas d y postuler et de ce fait engage indument les algeriens. Assez de toutes ces niaiseries et laissez le pays se devzlopper en liberant l intelligence de son peuple

  2. La modernisation que vous semblez réclamer a débuté de puis 62 avec les soit disants progressistes qui ont usurpé le pouvoir aux algériens pour le faire marcher aux pas,ils ont récidivé en 92 tjrs aux nom du mot magique de la democratie et de la modernité ,mais bientôt 60 ans de mensonge et l Algérie est tjrs a la traîne.

  3. En ma qualité d’ancien cadre, bilingue, je suis prêt à ouvrir un débat avec les monolingues arabisants et leurs racines rhizomiques pour prouver la stratégie des iridacées et détruire leurs bulbes souterrains, hypocritement silencieux, rampants et envahissants. Mon premier est: un adhan à 13h30mn à l’heure précise de l’entrée des élèves. Mon second est: un bureau d’enseignant au beau milieu de la salle de classe, mon troisième est: une suite de génuflexion distraite sur le bureau avec un oeil sur la ferveur et un autre sur un élève menaçant son camarade avec la pointe de son compas. Mon tout est un indigne représentant de l’Ecole algérienne, républicaine et laique. On vient à l’école pour apprendre les sciencs exactes, ressources unvierselles, pour apprendrre les langues étrangères, outils de communication internationale, le Coran pour boucler le caquet aux faux dévots et aux fourbes. Aux amateurs d’un tel débat si l’on peut débattre avec la gente des islamo-conservateurs, soyez présents pour évaluer la situation déliquescente de l’Institution la plus Noble d’une Nation, et invitez les détracteurs de tous bords à s’armer de leurs affabulations. Quant à moi, j’affuterai mes armes, celles de l’objectivité, du bons sens et surtout de la citoyenneté. Aux lecteurs épris de liberté j’adresse un salut pédagogue, aux autres ceux de la cohue, de la violence et de la délation, je ne dis rien, mes écrits et ma salive valent beauoup que plus leur idiotie, leur haine et leur débilité. A bon entendeur !!!

  4. Il était temps pour éjecter cette sayanim qui a fait un travail de sape .elle roulait pour les judeo maçonniques .

  5. Cette dame ne méritait pas ce poste ministériel qui lui a été attribué par Bouteflika sur une base régionaliste Sachant qu’elle était issue d’une famille communiste qui consommait du vin à table et en famille d’une part, d’autre part qu’elle n’ait jamais enseigné dans aucun des trois cycles de l’éducation, il était aventureux de lui confier un ministère aussi sensible. Et, son plus grand tort, c’était d’avoir poussé à la retraite les enseignants compétents qui pouvaient encore donner un mieux à l’éducation. Elle a cru trouver des solutions au système de l’éducation nationale algérien auprès des français. Or les français eux-mêmes n’arrivent pas à trouver des solutions pour leur école. Elle avait promis que nos élèves étudieraient des textes d’auteurs algériens, mais sa promesse n’a pas été tenue…Bref, elle n’avait pas le profil !

  6. Je suis de ceux qui vomissent ce système hideux en place depuis 62, or je ne peux que saluer et applaudir deux personnes qui y sont passées. Mr Boudiaf et Mme Benghebrit et je suis prêt à tout faire pour défendre la mémoire du premier et soutenir de toutes mes forces la seconde. Le conservatisme est le vrai malheur de notre pays.

  7. bla bla bla kazi-tani pffff petit prétentieux , benkebrit est une bricoleuse aux buts inavoués ! bref l’algérie s’est classé derniere mondialement derrière ….la Palestine hhhhhhh , et derniére aux olympiades de mathematiques avec des élèves de tizi ouzou ayant eu des 19 au bac !alors ferme tu n’as rien à nous démontrer .

  8. On peut se demander pourquoi toute cette haine contre madame Benghebrit et toute cette mobilisation d’hypocrites qui n’ont cesse des le premier jour de son installation a fabriquer toute sorte de fausse accusation envers cette dame
    La verite c’est que tous les mediocres, les faux devots, tous les incapables qui sont niches dans l’enseignelents
    Tous les incompetents qui lnt pris l’ecole algerienne entre leurs mains tous ont PANIQUES devant l’arrivee d’une ministre instruite, competente, et porteur d’une modernite qui leur a donne la frousse tant la mediocrite etait leur lit douillet
    Et a ces gens je voudrais leur poser quelques questions
    – Pendant 14 ans Benbouzid demolissait l’ecole algerienne OU ETIEZ VOUS caches ?
    – L’ecole algerienne

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here