Algérie : Noureddine Bedoui serait sur le départ, le nom de son successeur annoncé ?

5

Le premier ministre Noureddine Bedoui devrait déposer sa démission au courant de cette semaine, selon plusieurs médias de la presse nationale, se basant sur des confidences de sources « officielles ».

Cette décision serait prise pour répondre à l’une des revendications populaires. Selon les mêmes sources, ce serait une concession de la part des décideurs afin de calmer la rue qui ne cesse de demander la tête du premier ministre et de son gouvernement qualifié « d’impopulaire ». Elle sera un geste de bonne foi pour entamer le dialogue auquel a appelé le chef de l’état-major de l’armée pour désamorcer la crise politique que vit le pays.

Lire aussi  Indisponibilité de l’Internet : les citoyens crient à l’escroquerie

Il faut dire que toutes les manœuvres du pouvoir se sont avérées inefficaces devant la mobilisation populaire qui n’a pas faibli. Le peuple continu de demander un changement radical du système, il ne cesse de réclamer les têtes de Nourddine Bedoui ainsi que celle de Abdelkader Bensalah considérés comme le prolongement du système installés par l’ex-président de la république, Abdelaziz Bouteflika.

Abdelaziz Rehabi pour le remplacer ?

Le quotidien francophone « Le Soir d’Algérie » avance le nom d’Abdelaziz Rehabi, ancien ministre de la communication qui s’est rallié à l’opposition au début du premier mandat de Bouteflika. Rehabi qui ne s’est pas encore prononcé sur la question a récemment appelé le peuple a faire des concessions afin de régler la crise.

Lire aussi  Confidentiel: Chiheb Seddik au secours de son collègue Benhamadi

Il faut aussi dire que le gouvernement de Bedoui a arrêté de programmer des activités sur le terrain après que plusieurs ministres ont été chassés par les citoyens. La même chose est valable pour le chef de l’État Abdelkader Bensalah qui n’a fait que de rares apparitions sur l’écran alors que sur le terrain , il n’a fait qu’inaugurer la foire internationale d’Alger en toute discrétion.

5 Commentaires

  1. ESPÉRANT QUE LE FUTUR MINISTRE SE PENCHERA SUR LES GRAVES FRAUDES UNIVERSITAIRE, PIRE DES CORRUPTIONS

  2. un homme habitué des arcanes du pouvoir qui demande au peuple de faire des concessions pour résoudre la crise ,ce monsieur doit savoir que la crise touche les “les institutions” du régime et non le peuple qui a des revendications qui ne peuvent trouver de solutions dans le cadre de ce régime est ce que on s’achemine vers une énième manœuvre du pouvoir ?

  3. Le message du peuple est pourtant tres claire , tout le système doit partir et ce n.est pas avec le vieux que nous ferons le neuf.
    Tant que l.armée n.est pas rentrée dans sa caserne , cela explique tout.
    Gaid , le faux moudjahed , le dictateur , le haineux et niveau ardoise est plus féroce que son chouchou l.imposteur Boutesrika.
    Les deux clans mafieux ne sont que deux faces d.une même pièce.

  4. Le peuple algériens a fait trop de concessions depuis 58, et il n’en fera plus, c’est au pouvoir mafieux d’en faire en commençant par rendre des comptes et partir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici