Arrestation de deux individus impliqués dans l’agression d’un policier à Sétif

0

Deux individus, auteurs d’une tentative d’homicide volontaire avec préméditation, dont a été victime un policier qui exerçait ses fonctions, et impliqués dans la destruction de biens d’autrui, ont été arrêtés mercredi dernier, a indiqué la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), dans un communiqué, rendu public vendredi. Les deux mis en cause, des repris de justice, s’étaient présentés mercredi aux environs de 10:00H aux services des urgences à Sarroub-Khoutir d’El Eulma, dans la wilaya de Sétif, pour y recevoir des soins, indique la même source qui a ajouté qu’une rixe a éclatée entre les deux mis en cause à l’intérieur du service, amenant le policier en charge de la sécurité au niveau de l’hôpital à intervenir, suite à quoi l’un des mis en cause a poignardé le policier avec un objet tranchant (un poignard de grand calibre) dans la poitrine. Les deux suspects ont, par la suite, brisé les vitres du service des urgences, amenant l’équipe médicale du service suscité à opérer, au plus vite, le policier blessé. Lors de cette agression qui a provoqué une grande panique parmi les citoyens qui se trouvaient à l’intérieur de la structure sanitaire, les forces de la brigade judiciaire sont intervenues pour arrêter les deux individus et les déférer devant les juridictions compétentes du tribunal d’El Eulma, qui ont ordonné leur placement sous mandat de dépôt, conclut le communiqué.

Des chercheurs éliminent le virus du sida chez des souris infectées
Des chercheurs aux états-Unis, sont parvenus à éliminer durablement le VIH, le virus responsable du sida, chez certaines souris infectées grâce à une combinaison de techniques, une avancée toutefois très loin d’une possible application chez l’Homme, selon une étude publiée cette semaine dans la revue Nature. Les auteurs de l’étude (Prasanta K. Dash, Rafal Kaminski et Ramona Bella), qui travaillent à l’Université du Nebraska et à la Temple University de Philadelphie, ont combiné deux technologies de pointe pour tenter d’éradiquer le virus chez des souris de laboratoire. Leur but était de lutter contre le phénomène de résurgence du VIH, car dans les thérapies actuelles faisant appel aux antirétroviraux, le virus reste contenu dans l’organisme sous forme latente, à divers endroits, et se réactive si le traitement s’interrompt, ce qui nécessite de le prendre à vie. Les chercheurs ont eu d’abord recours à une forme de traitement antirétroviral à libération lente et à action prolongée, dite LASER ART (long-action slow-effective release antiviral therapy), et, dans un second temps, à la technique dite Crispr d’édition génétique. Le traitement LASER ART a été administré sur plusieurs semaines de façon ciblée, pour chercher à réduire au minimum la réplication du virus, dans les zones de l’organisme considérées comme des «réservoirs» à VIH, c’est-à-dire des tissus où il reste normalement latent comme la moëlle épinière ou la rate. Ensuite, pour retirer les dernières traces du VIH, les chercheurs ont fait appel à CRISPR-Cas9, un outil d’édition génétique (parfois surnommé «ciseaux génétiques») qui permet d’ôter et de remplacer des parties indésirables du génome. Une combinaison qui a permis d’éliminer le virus chez plus du tiers des souris ayant reçu ce double traitement, d’après les conclusions publiées par les trois chercheurs. Selon le résumé de l’étude, ces résultats «sont une démonstration de la faisabilité d’une élimination permanente du virus».

Repêchage d’un corps sans vie dans les cascades d’Igli (Khenchela)
Le corps d’une personne âgée de 18 ans, morte par noyade dans les cascades d’Igli, dans le village de Chebla relevant de la commune de Khirane (Sud de Khenchela), a été repêché vendredi soir par les éléments de l’unité secondaire de la protection civile de la commune de Chechar, a-t-on indiqué samedi à la Direction de ce corps constitué. Les éléments de l’unité secondaire de la protection civile de la commune de Chechar sont intervenus dès l’alerte donnée dans l’espoir de sauver la victime retrouvée morte par des citoyens, a précisé à l’APS le lieutenant Adel Mesaâdia. La dépouille a été évacuée par les sapeurs-pompiers à la morgue de l’établissement public hospitalier (EPH) Saâdi Maâmar de la commune de Chechar, a-t-on ajouté, soulignant que la victime était originaire de la localité de Zeribet El Oued, dans la wilaya de Biskra. Une enquête a été ouverte par les services de la police afin de déterminer les circonstances exactes de cet incident, a ajouté la même source. à rappeler que les cascades d’Igli, dans le village de Chebla, sont devenues récemment une destination touristique pour des centaines de jeunes et de touristes de différentes communes aussi bien de la wilaya de Khenchela que celles des régions de Batna, de Biskra et d’El Oued.

Découverte «sensationnelle» de deux navires funéraires en Suède
Deux navires funéraires ont été découverts à Uppsala en Suède, dans ce que les archéologues ont qualifié de découverte «sensationnelle». Les deux tombes ont été découvertes par le presbytère de Gamla Uppsala au nord de Stockholm lors de fouilles effectuées l’automne dernier, et des archéologues ont enquêté sur cette découverte en juin de cette année. En Suède, une dizaine de chantiers navals de ce type ont déjà été découverts auparavant. «Il s’agit d’une fouille unique. Le dernier navire funéraire a été examiné il y a 50 ans», a déclaré Anton Seiler, un archéologue travaillant pour les musées historiques de Suède. Les navires de sépulture étaient des bateaux de taille normale dans lesquels des personnes de haut rang social étaient parfois enterrées, souvent accompagnées de cadeaux et d’autres objets. L’une des deux tombes récemment découvertes était intacte, avec les restes d’un homme, d’un cheval et d’un chien. Les archéologues ont également trouvé des articles, dont une épée, une lance, un bouclier et un peigne orné. Ce type de sépulture remonte généralement à la période du Vendel (environ 550-800 après JC) ou à l’âge viking (800-1050 après JC), époque à laquelle il était plus courant d’incinérer les morts. «C’est un petit groupe de personnes qui ont été enterrées de cette façon. Vous pouvez penser qu’ils étaient des personnes distinguées dans la société de l’époque, car les navires de sépulture sont en général très rares», a déclaré Anton Seiler. Une partie de la découverte sera exposée au musée Gamla Uppsala et au musée d’histoire suédoise de Stockholm.

Flamenco, la compagnie d’Alberto Lopez en concert à Alger, demain
Un spectacle de flamenco intitulé « Derrière la vérité », aura lieu demain, mardi, à la Salle Ibn 6zeydoune. Organisé par l’ambassade d’Espagne à Alger, et l’Institut Cerventès r en partenariat avec le ministère de la culture, ce spectacle regroupera les membres de la compagnie du virtuose de la guitare, l’espagnol, Alberto Lopez. En plus de ses collaborations en tant que directeur musical et producteur pour d’autres artistes et spectalces, Alberto Lopez a crée son premier spectacle de composition pour présenter son œuvre dans son pays avant d’entamer cinq ans plus tard une tournée internationale pour son second spectacle « Siento » qui l’a conduit sur plusieurs scènes du monde.

Coupure de gaz prévue lundi dans plusieurs quartiers de Mehalma (Alger)
L’alimentation en gaz sera interrompue lundi 8 juillet au niveau de plusieurs quartiers de la commune de Mehalma (Alger) en raison de travaux de raccordement, a indiqué dimanche la Société de distribution d`électricité et du gaz d`Alger (SDA) dans un communiqué.
Cette coupure de l’alimentation en gaz surviendra lundi à partir de 5h00 et se prolongera jusqu’à la fin des travaux, a précisé la même source. Elle concernera la cité 1200 logements LPP, Hai Chahid Merzoug Ali et la cité 10.000 logements AADL Sidi Abdellah Mehalma Debichi, a ajouté la SDA.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here