Arrêté en France, l’opposant algérien Rachid Nekkaz accuse Total

0

L’opposant algérien Rachid Nekkaz, interpellé et placé en garde à vue par la police française, s’est exprimé sur cette mésaventure dans une vidéo rendue publique sur sa page officielle sur Facebook.

Rachid Nekkaz affirme qu’il a « passé 27 heures en garde à vue ». « Je leur ai dit que je n’ai peur ni de la prison ni des cellules, je n’ai peur que de Dieu, vous êtes juste en train de vous fatiguer », raconte-t-il. L’opposant dénonce un harcèlement de la police et la justice françaises qui, selon lui, ont pour objectif de l’intimider. Rachid Nekkaz va jusqu’à accuser la justice d’être instrumentalisée par la multinationale Total. Il révèle en outre que l’ancien directeur général de la Gendarmerie française est devenu le responsable de la sécurité au sein du groupe pétrolier.

Lire aussi  L’expulsion de Mohammed Lakel vers l’Algérie suscite une vague d’indignation

Nekkaz accuse ainsi la Gendarmerie française de « faire pression sur les migrants qu’il a accueilli chez lui pour déposer plainte contre lui ». Il ajoute : « les Français ne supportent pas que je me batte contre le gaz de schiste depuis 2014 et que je sois contre Total, qui bénéficie de 50 % du pétrole algérien avec la complicité de la mafia locale ».

L’opposant politique algérien affirme que la multinationale et la justice française sont complices dans le harcèlement qu’il subit. « Ils m’ont monté plusieurs affaires. Ils me reprochent d’accueillir les migrants, ce que je continuerai à faire . ils me demandent de payer 1 million d’euros d’impôts sans aucun justificatif et puis  3 millions  comme réparation à l’ancien directeur de la Sonatrach Ould  Keddour », explique-t-il.

Lire aussi  Tassadit Yacine : pour une Algérie fidèle aux pères fondateurs

Rachide Nekkaz affirme aussi que la justice lui a ordonné d’enlever l’adresse de la maison de Ould Keddour sur sa page Facebook sous peine 4’000 euros par jour d’amende. « Je vais continuer à me battre même si je risque la prison. Je n’ai  pas peur de ceux qui nous ont colonisés durant 132 ans. Je me battrai contre Total qui pollue les nappes phréatiques en , conclut Rachid Nekkaz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici