Célébration du 5 Juillet : où est passé le ministre des Moudjahidine ?

0
Par Houari A. – D’aucuns auront constaté l’absence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, aux différentes cérémonies officielles de commémoration de la fête d’Indépendance, que ce soit à celle présidée par le chef de l’Etat au sanctuaire des martyrs ou encore celle qui a été donnée par le chef d’état-major de l’ANP en l’honneur des retraités de l’ANP, en présence de hauts responsables de l’Etat, notamment le Premier ministre Noureddine Bedoui, et le président du Conseil de la nation par intérim, Salah Goudjil.

Sur les réseaux sociaux, certains commentateurs n’ont pas hésité à interpréter cette absence inexpliquée du premier responsable du secteur à un événement aussi marquant que les festivités du 5 Juillet comme un signe de défection ou de mise à l’écart d’un ministre qui a longtemps sévi sous le règne d’Abdelaziz Bouteflika. A l’occasion, il est aussi reproché à Tayeb Zitouni son silence tout aussi inexpliqué sur les accusations scandaleuses portées contre le moudjahid et ex-commandant de la wilaya IV historique, Lakhdar Bouregaâ, et qui avaient soulevé une vague d’indignation populaire.

Lire aussi  Le processus d’empêchement de la mascarade électorale a déjà commencé

Cela dit, d’après certaines sources, Tayeb Zitouni serait malade et aurait pris un congé avant même cette affaire Bouregaâ. Mais aucune source officielle n’est venue confirmer ou infirmer cette information.

Avec l’intrigante Houda-Imane Feraoun, très liée à Saïd Bouteflika mais toujours en fonction, Tayeb Zitouni figure parmi les rares ministres de l’ancien gouvernement nommé par Abdelaziz Bouteflika à être reconduit au sein du gouvernement Bedoui.

H. A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici