Celle qui veut rouvrir les bordels accuse les détenus du Hirak de trafic de drogue

12
Source :

Dans la pure tradition du régime Bouteflika pour le maintien duquel elle se bat en feignant le combattre, l’avocate Fatma-Zohra Benbraham a accusé les jeunes du Mouvement de contestation populaire, arrêtés sur ordre du chef d’état-major de l’armée, d’être des «trafiquants de drogue» qui «dissimulaient leur marchandise sous les drapeaux amazighs» (sic). «Ces gens se servent de ces emblèmes pour camoufler des drogues qu’ils revendent aux manifestants. Ce ne sont pas des prisonniers politiques, mais des criminels qui ont trouvé la bonne occasion pour mener à bien leurs petits trafics», a-t-elle déclaré au journal suisse Le Temps.

Le média helvétique nous apprend par la même occasion que le pouvoir a dépêché des représentants à Genève pour plaider sa cause et camoufler la dérive dictatoriale, à travers des porte-voix connus pour leur soutien invétéré à Gaïd-Salah, dont l’ancien colonel Larbi-Cherif, particulièrement remonté contre son ancien chef, le général Toufik, pour des raisons qui demeurent énigmatiques.

Lire aussi  Soixante avocats visitent Karim Tabbou par alternance pour briser son isolement

L’avocate, qui milite pour la réouverture des maisons closes et des lupanars fermés par l’Algérie au lendemain de l’indépendance, pour faire de l’Etat un proxénète, appelle les Algériens à «respecter la Constitution», estimant que «l’Algérie d’aujourd’hui n’est plus la même qu’auparavant» car «la rue s’est libérée et a récupéré sa voix». Ne sachant plus à quel saint se vouer, l’avocate encense à la fois le chef d’état-major (sans le citer) dont elle défend la dérive dictatoriale corps et âme et se réjouit que la «pression de la rue» ait permis de se «débarrasser des gens qu’elle (la rue, ndlr) ne voulait plus».

Lire aussi  Sûreté nationale : 746 véhicules volés récupérés lors en 2019

Cependant, le journal suisse n’avale pas à pleine gorgée les mensonges de cette avocate qui flatte le régime résiduel de Bouteflika, surtout quand elle occulte les manifestations hebdomadaires gigantesques qui l’invitent, au même titre que les tenants du pouvoir illégitime qu’elle défend, à «dégager».

Les éléments envoyés par Gaïd-Salah en Suisse ont repris le même discours que le chef d’Etat intérimaire fictif, Abdelkader Bensalah, face à un Président russe incrédule, qui répondait à son interlocuteur faible et tergiversant par un sourire en coin qui en disait long sur le peu de crédit qu’il accordait à son compte rendu. Ils ont eu droit à la même claque à Genève.

A. S.

Source :

12 Commentaires

  1. Dire que les lupanars (maisons closes) ont été fermés après l’indépendance est une “fake news” de première grandeur. Pendant mon service national jusqu’en 1977 ils existaient encore. Par ailleurs je peux vous assurer qu’ils existent encore aujourd’hui en très petit nombre certe mais ils existent. Allez faire un tour dans les villes de garnison du sud du pays et vous verrez. Si vous cherchez bien vous en trouverez un à Oran tout au début de la rue qui en abritait une dizaine dans les années 70-80

  2. Est si elle a raison vue sa tranche,je l’a voit bien une baronne d’une maison clause a Oujda et environs,mais jamais en Algérie,pauvre créature ni honneur;ni dignité,un objet commercial et rien d’autre

  3. Les bordels existent dans tous les pays, a Tebessa dans les années 1980 il y avait un établissement qui recevait certains jours l’armée, d’autres jours des corps constitués et le reste de la semaine la population avec une particularité il n’acceptait les étrangers.
    Deux monteurs en charpente de notre société se sont vu refuser l’accès après 2 heures de queue a la porte de l’établissement.

  4. Le titre manque de pudeur…une véritable saloperie.
    Ce journal se la coule de mal en pis. Souhaitons sa fermeture

  5. Ce message pour Saladin, Salim, el Hadi, Abdel, Sadia et toutes les mouches.
    Alors content votre kabran va vous ouvrir des bordels ?

  6. Pour le bulgare bibi la petite chate. Je te verrai bien dedan. Les maison close on toujour existe. Un de plus vieux métier du monde. En Algérie avant 88 il avait dans toutes les villes. il y avait la sécurité les PM assurer la sécurité pour toutes le mondes. Quant à toi le macaque du MAK prendre soin de ton hemoroide le 12 12 19 approche à grand pas tu risque une èmoragie macaque bulgare

  7. A Saladin,
    Je comprends mieux donc tu es le fruit d’une capote trouée, issue de ces bordels.
    Donc c’est bien j’ai compris, comme quoi tout s’explique.

  8. Sans le titre de cet article , la photo de cette … est très expressive. Inutile d’écrire un tel titre pour cette tranche qui alimente les réseaux de drogue. Les détenus sont des moudjahidines pour une Algérie libre de tous ces charognards de ce pouvoir.

  9. oui les charogniards son bien les dinaha est kassamen sans oublers les enfants est le reste de la population qui ce dise musulmant qui fond pareil pauvre Algerie

  10. $$$$$Vous avez vu la tronche de cette chose c est lui qui a tourné dans le film the thing ,la chose ,le resultat d une transformation transsexuel, un abruti qui voulait devenir une abrutie, le résultat parle de lui-même. @@@@@ bon sang

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici