Contribution du Dr Arab Kennouche – Les Emirats, Gaïd-Salah et la Kabylie

1
Source :

Par Dr Arab Kennouche – Depuis le début de la crise politique qui secoue l’Algérie, il apparaît de plus en plus évident que le chef d’état-major suit une feuille de route visant à circonscrire le mal perpétré par le «clan» à un facteur «kabyle». La manœuvre est habile de la part de l’état-major puisque, ce faisant, elle voudrait interpréter le Mouvement populaire du Hirak comme une continuation du mouvement berbériste dans un autre contexte historique. Bien qu’infâme et stupide en même temps, cette manœuvre vise essentiellement à réduire le champ de contestation touchant tout le territoire national, à une seule région. La «kabylisation» forcée de la crise nationale s’est traduite dans les faits par l’arrestation spectaculaire de personnages emblématiques comme Issad Rebrab, le grand patron algérien à l’international, ou comme Karim Tabbou, tribun hors-pair et qui partage avec l’industriel de Bejaïa un très fort ancrage populaire dans leur région natale. Il n’était donc pas étonnant que le chef d’état-major s’en prenne également à l’emblème amazigh pour encore mieux circonscrire les revendications de tout un peuple à une seule région, rendue coupable pour la circonstance d’un désir de déstabilisation de toute une nation. Cousu de fil blanc, le stratagème a vite été découvert par le peuple algérien qui n’est pas tombé dans la manœuvre.

Lire aussi  Soixante avocats visitent Karim Tabbou par alternance pour briser son isolement
Source :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici