Convoqué à deux reprises par la brigade de Bab Jedid et privé de son passeport : l’enquête sur Sidi Said avance à grand pas

18
Source :

Selon nos sources, Sidi Said est soupçonné “d’enrichissement illicite” et les enquêteurs de la brigade de recherches de Bab Jedid mènent des investigations sur plusieurs biens immobiliers et commerciaux qui seraient rattachés directement ou indirectement à Abdelmadjid Sidi Saîd. Il s’agit, à titre d’exemple, de restaurants chics à Alger ou de grands hangars à Rouida, à l’est de la capitale. Les enquêtes de la brigade Bab Jedid portent également sur les affaires et business de ses deux fils Ramine et Djamil lesquels possèdent de nombreux investissements onéreux dans le secteur de la communication, événementiel et le tourisme ainsi que le traitement des déchets.  Les enquêteurs s’intéressent aussi aux rapports entretenus par la famille Sidi Said avec de nombreux oligarques richissimes et influents du régime Bouteflika comme un certain Ali Haddad, en prison depuis le début du mois d’avril dernier.

Lire aussi  Le message codé de Saïd à Gaïd-Salah au tribunal : Je t’attends au tournant !

Signalons enfin que l’ex-puissant patron de l’UGTA a été privé récemment de son passeport et ne peut plus voyager à l’étranger. Soumis à un contrôle judiciaire dans le cadre d’une vaste enquête sur des faits de corruption, le dossier d’Abdelmadjid sidi Said sera bientôt transmis aux juges de la Cour Suprême qui devront le convoquer et trancher sur son sort.

Source :

18 Commentaires

  1. Ce porc a sucé le sang de chaque travailleur Algerien.
    Depuis le temps qu’on nous parle de ce crétin, rien n’a été fait pour l’arrêter. Faudrait-il qu’il traverse illégalement la frontière pour qu’on délivre un mandat d’arrêt international ?
    Peut-être que les responsables ont pitié de lui puisqu’il serait atteint d’un cancer latent ? Attendent-ils qu’ils crèvent pour regretter son départ impromptu ?
    Non ! Qu’on le mette au cachot sans oublier son béret, et que l’on enquête sans perdre de temps.

    Pourquoi ne pas procéder aux nationalisations de ses biens en son nom et au nom de ses fils/entourage ?

  2. Salam,
    Depuis l assassinat de Abdelhak Benhamouda et l ‘implication de l’ugta ,dans des actions de subversions et policières .depuis ce jours, cette organisation syndicale à perdu toute crédibilité au sein des travaileurs. Gloire et éternité à nos valeureux Martyrs.

  3. Pourquoi la cour suprême, quel mandat électif a t’il ? Une vrais crapule, déguisé en Lech Walessa, ami des mafieux Ali et consort. Il n’y a que dans les dictature s bannières que l’on peu voir ce genre d’individus et ses complices, à vomir.

  4. Cette ordure faite honte aux organisations syndicale et ou monde du travail;c’est les nouveaux harkis collabos avec BAC +5 et voir plus,ils sont pire que les anciens Harkis engagés pour certains pour ne pas mourir de faim et d’autres raisons;et le pire c’est des Harkis travaillant pour le clan d’Oujda

  5. AH!!!!!!!!Juste hier,tu nous dénigrait avec ton arrogance, ton comportement hautain,tu osait insulter tous ceux qui ne suivaient pas les pas de ton maître, un traître à la solde du mal et de la corruption, tu vendait le mensonge et la tricherie avec ta fourberie héritée de ton grand-père qui vendait des amulettes dans les souks d’antemps ,Ah !!! tant va la cruche qu à la fin elle se casse, tonjour est venu ,tu es deja dans l humiliation,.Laka khiziou el hayat edounia wa Al3adhab al akhira,gros porc vaniteux, tfouh 3alik,.IGNOBLE.

  6. Ce sinistre personnage est le genre à mettre au trou jusqu’à la fin de ses jours sans enquête ni investigations….il pu la corruption.

  7. Moi je crois, c’est mon avis personnel que j’assume ,l’occasion d’avoir un président de l’envergure de Teboune ne se représentera plus jamais si on continue à lui mettre des bâtons dans les roues.

  8. Il a vraiment une face de porc il doit sûrement en dévorer avec plaisir inch’Allah qui paie le sang les travailleurs algériens

  9. Eteboune en marocain veut dire le derrière, alors envergure d un derrière, excusez moi! Rien à cirer, je ne veux pas d un derrière comme président.

  10. Où qu il aille , le passé ( ordurier ) finit toujours par rattraper son bonhomme.
    Minable.

  11. Une vraie pouriture, un corrompu de première classe, il a vidé les caisses de la CNAS, CNR, mutuelles pour virer tout cet argent sans les banques Khalifa, pis, il reconnaît sans en être responsable,

  12. De toute manière Bouteflika n’a jamais aimé les algériens Rappellez vous dans son discours au mois de mai au Qatar en 2004 ou il a traité les de bon a rien et de chiens et le seul homme qui a été vexé c’est le général Lamari qui lui dit en face ce qu’il pensait autrement aucun responsable algérien n’a ouvert sa gueule et maintenant les voilà tous courageux ils parlent .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici