Déceler les carences du Mouvement populaire et débattre des solutions

0

Par Kaddour Naïmi – La précédente contribution (1) a suscité divers commentaires. Certains appellent à un approfondissement. A propos de l’opportunité de créer des comités populaires autogérés locaux, le lecteur DZA interroge : «Où cet espace pour s’organiser en toute liberté ? Tous les mouvements sont contrôlés, limités, réprimés.» Le lecteur Mouloud F observe : «Le Hirak a-t-il accès aux médias, a-t-il le droit de faire des meetings ? Non ! Il ne peut y avoir, cher Monsieur, d’organisation horizontale, verticale ou même diagonale s’il n’y pas de libertés d’expression totale, d’accès à tous les médias. Réveillez-vous, il y a plutôt une chasse à l’homme qui ne dit pas son nom.»

Lire aussi  Les islamistes boudent la présidentielle : Belkhadem appelé à la rescousse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici