Des drones fabriqués en Algérie exécutent des vols diurnes et nocturnes de reconnaissance

0

Des drones fabriqués en Algérie de type El-Jazaïr-55 ont exécuté, durant la dernière semaine de ce mois, des vols diurnes et nocturnes de reconnaissance pour la destruction d’objectifs de groupes terroristes, indique samedi le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «En application des orientations et instructions du Général de Corps d’Armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, relatives à l’exécution de missions tactiques avec des drones, et dans la dynamique des opérations exécutées dans le cadre de l’emploi sur le terrain de ce matériel de pointe notamment lors des opérations de la lutte antiterroriste et de la sécurisation de nos frontières nationales, des drones fabriqués en Algérie de type El-Jazaïr-55 ont exécuté, durant la dernière semaine de ce mois, des vols diurnes et nocturnes de reconnaissance pour la destruction d’objectifs de groupes terroristes», précise la même source.
Le MDN souligne «qu’ avec un haut professionnalisme et précision, la mission a été débutée par une reconnaissance aérienne, à travers laquelle les équipages au sol des aéronefs ont pu obtenir des données instantanées permettant de localiser les cibles visées, avant que les drones n’entament ensuite, des vols pour la destruction desdites cibles». Cette opération, couronnée par un franc succès, a été menée en utilisant les techniques et les systèmes de navigation de drones adaptés aux conditions nocturnes et diurnes en direction des cibles visées.
À travers ces opérations exécutées dans de bonnes conditions, les équipages au sol ont fait preuve d’une grande maitrise dans l’exécution de ce genre de missions. De même, les drones ont montré leur efficience opérationnelle et au combat lors de l’exécution de ce genre d’opérations et dans la destruction des cibles avec efficacité et précision. Le ministère de la Défense nationale note que l’opération est toujours en cours.

Démantèlement à Alger d’une bande de malfaiteurs pour retrait de sommes d’argent de comptes postaux de personnes décédées
Les services de la Sûreté d’Alger ont démantelé une bande de malfaiteurs pour faux et usage de faux en écritures administratives et bancaires après avoir effectué des retraits de sommes d’argent de comptes postaux appartenant à des personnes décédées et arrêté 3 individus, a indiqué samedi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Cette affaire a été traitée par le service de wilaya de la police judiciaire d’Alger, représenté par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) suite à une information sécuritaire faisant état de retrait de l’argent des comptes postaux de personnes décédées, précise la même source.
Les enquêtes menées à cet effet se sont soldées par l’identification de l’un des mis en cause et après mandat de perquisition de son domicile, il a été procédé à la saisie d’un PC portable, une photocopieuse et une imprimante ainsi qu’un ensemble de modèles de papiers administratifs officiels non remplis, des cartes de la sécurité sociale et des permis de conduire.
Il a été procédé également à l’arrestation du mis en cause et à la saisie de deux passeports, de chèques postaux appartenant à plusieurs personnes, une somme d’argent en monnaie nationale (140 000 Da) et une autre en devise (1420 euros) et 3 téléphones portables. D’autre part, l’exploitation des données tirées de l’ordinateur a révélé l’existence de plusieurs dossiers et modèles d’attestation de travail de sociétés nationale et privé ainsi que des pièces administratives falsifiées. Dans ce cadre, deux individus ont été arrêtés dans cette affaire. Après finalisation des procédures légales en vigueur, les trois mis en cause ont été déférés devant les juridictions compétentes qui ont placé deux individus en détention préventive et le troisième sous contrôle judiciaire.

Ouverture d’une enquête sur l’octroi du P/APC de Tlemcen d’un marché public à un entrepreneur privé
Une enquête a été ouverte au sujet de l’octroi, par l’actuel président de l’APC de Tlemcen à un entrepreneur privé de la wilaya, d’un marché public devant être géré ensuite par le propre bureau d’études de cet élu, a-t-on appris samedi auprès du parquet général de Tlemcen. L’enquête a été lancée cette semaine dans une affaire de conflit d’intérêts impliquant l’actuel P/APC de Tlemcen, qui est à la tête de la commission des marchés de cette commune et propriétaire du Bureau d’études et bénéficiaire de ce marché concédé à l’entrepreneur privé.
Le parquet général de Tlemcen a ajouté que le P/APC de Tlemcen a octroyé dernièrement un marché des travaux publics à un entrepreneur privé et sa gestion par son propre bureau d’études qui a élaboré le cahier des charges et bénéficié de ce marché illégalement. L’enquête devrait révéler l’implication de nombreux responsables dans l’octroi de plusieurs marchés publics à cet entrepreneur, selon la même source.

Percutés par un camion citerne, un enfant décédé et sa sœur blessée, à Annaba
Un enfant, âgé de deux ans, a perdu la vie et sa sœur, âgée de neuf ans, a été blessée lorsqu’un camion citerne les a percuté dans la cité Kherraza, relevant de la commune d’El Bouni,, a-t-on appris samedi auprès de la Direction de la Protection civile de la wilaya d’Annaba.
Ce drame, s’est produit dans la cité Kherraza lorsque le conducteur du camion citerne qui approvisionnait en eau potable les habitants de cette cité, avait effectué une manœuvre dangereuse percutant de plein fouet les deux enfants, a expliqué la même source.

Inauguration à Paris d’une rue portant le nom de Frantz Fanon
Une rue portant le nom du militant pour l’indépendance de l’Algérie «Frantz Fanon» a été inaugurée dimanche à Stains dans le département de Seine-Saint-Denis (Paris) en présence de nombreux officiels algériens et français.
L’ancienne ministre française de la Jeunesse et des Sports, députée de la Seine-Saint-Denis, Marie-George Buffet était présente à la cérémonie d’inauguration de la rue aux côtés du président de la Plaine Commune, Patrick Braouezek, du Maire de Stains, Azzedine Taibi et du Consul d’Algérie à Bobigny, ainsi que du directeur du Centre culturel algérien à Paris, respectivement, MM. Mahmoud Massali et Ibrahim Haci. De nombreux élus, historiens et responsables associatifs activant dans le domaine culturel, de la lutte anticoloniale se sont recueillis aux côtés du fils du militant anticolonialiste au pied de la plaque portant la rue Frantz-Fanon, à l’angle de l’esplanade «Simone de Beauvoir», où une gerbe de fleurs a été déposée et des discours retraçant, le parcours politique, humain et littéraire du regretté Fanon ont été prononcés. En marge de cette cérémonie officielle, des stands, des animations culturelles et poétiques ont été organisées et le film «Fanon, hier et aujourd’hui» du réalisateur Hassane Mezine, projeté à la médiathèque de la ville de Stains.

Enorme incendie au parc national de Chréa
Un énorme incendie s’est déclaré, samedi soir, au parc national de Chréa (Blida), où des agents de la Protection civile et des services des forêts sont toujours mobilisés en vue de son extinction, a-t-on appris, dimanche, auprès des services de la protection civile de la wilaya.
L’incendie s’est déclaré aux environs de 18h00 de la journée de samedi, au lieu dit «Oued Bellat» du parc national de Chréa, où il a ravagé différentes essences forestières, végétaux et maquis, a-t-on ajouté de même source, soulignant la concentration des efforts en vue de la «protection des citoyens et de leurs biens, parallèlement à l’empêchement de la propagation des flammes, eu égard à la hausse sensible des températures et des aspérités difficiles de la région». Plus d’une centaine d’agents (de différents grades) de la protection civile, soutenus par 25 camions anti-incendie, dont une dizaine de véhicules tout terrains, sont mobilisés pour l’extinction de cet incendie. Ces agents sont assistés, sur le terrain, par des éléments de l’unité nationale d’instruction et d’intervention de la Protection civile de Dar El Beida(Alger), des services des forêts et du parc national de Chréa.
Selon les informations fournies par les mêmes services, la wilaya a enregistré pas moins de six incendies, durant ce week end. Il s’agit notamment, est-il précisé, d’un véhicule qui a pris feu, outre un incendie déclaré à la cité islamique de Beni Merad, qui a ravagé prés de 200 oliviers et cinq hectares de végétations, au moment où les agents de la protection civile ont pu sauver des flammes prés de 7000 oliviers et une pépinière de plans d’agrumes.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here