Des sources informées : «Il faut juger Gaïd-Salah pour complot contre le DRS»

8

 

Par Abdelkader S. – Des sources informées ont affirmé à Algeriepatriotique que «si on suit la logique du chef d’état-major de l’armée, lui aussi devra être jugé pour complot contre le DRS pour avoir poussé Saïd Bouteflika à limoger le général Toufik». Le départ de l’ancien patron des services de renseignements était, en effet, dans l’air depuis son refus de cautionner le quatrième mandat après la maladie du président en exercice à l’époque.

«Gaïd-Salah a lancé, depuis son retour du Val-de-Grâce, où il avait rencontré Bouteflika pour l’assurer de son soutien total, une campagne de harcèlement et d’intimidation à l’encontre de celui dont on disait faussement qu’il détenait tous les leviers du pouvoir. Toufik avait même dû demander à des officiers de haut rang en fonction et à la retraite proches de Gaïd-Salah de le persuader de changer d’attitude à son égard», indiquent nos sources.

Lire aussi  Abdelkader Tayeb-Ezzraïmi : milliardaire, politicien et parfait survivant…

Gaïd-Salah avait alors actionné Amar Saïdani, qui s’était lancé dans une campagne acharnée contre le général Toufik pour des raisons que l’opinion publique ignorait alors. D’aucuns s’interrogeaient sur les raisons qui avaient poussé le tonitruant chef de file du FLN à s’en prendre ainsi aussi violemment au chef des services secrets, en appelant – la formule venait d’être inventée – à l’instauration d’un «Etat civil». Le chef d’état-major ne jouissant pas des prérogatives qui lui permettaient de déboulonner l’inamovible Toufik, ce dernier étant directement rattaché au président de la République, ministre de la Défense nationale de plein exercice, il s’était offert les services de son protégé Saïdani pour se charger de la sale besogne.

Lire aussi  Contribution de Bachir Medjahed – Pourquoi le monde arabe est en danger

Les différentes mises en garde n’avaient pas été prises au sérieux par l’ancien patron des services qui ne croyait pas «trop» au degré de nocivité de celui qui, aujourd’hui, dirige le pays, en ayant usurpé les attributions d’un chef de l’Etat intérimaire effacé, et règle ses comptes en instrumentalisant la justice et en régentant l’ensemble des services de sécurité désormais sous ses ordres.

«Avec le recul, on se rend compte que le général Toufik a été victime d’un véritable complot ourdi par Gaïd-Salah dans le but inavoué d’avoir la mainmise sur les services de renseignements», expliquent nos sources qui regrettent que le chef d’état-major ait «réussi son coup à cause du légalisme de Toufik, des calculs machiavéliques de Bouteflika et de la passivité des membres de l’état-major».

A. S.

8 Commentaires

  1. DU BLABLA TOUT CA TOUFIK EST BIEN UN DES ACTEURS DE L ASSASSINAT DE MON AMI LE PRESIDENT BOUDIAF QUE JE SACHE NON ALORS QU IL RESTE AU CHAUD EN TAULE EN ATTENDANT SON INCULPSTION POUR MEURTRE PREMEDITE EN BANDE ORGANISEE DONC AVEC CIRCONSTANCE AGGRAVANTE LE METTANT A L OMBRE POUR PERPET OU 30 ANS !!!!

  2. Franchement celui qui a écrié ça et celui qui croie à ça est d un niveau intellectuel aussi bas que le niveau de la mer

  3. Maintenant Toufik est devenu un ange arretez vos délires c est du n importe quoi celui qui a écrit cette article n est qu’ un traité et un fils de guoumiya “harkkis” donc pars en enfer grand diable

  4. Pour nous ; les jeunes du hirak ; Toufik est le premier à avoir installé la corruption et l’état de non droit en algerie, il est avec nezzar et said les pires ennemis de l’algerie, il a voulu perpétrer le pouvoir des généraux, en imposant boutef en1999 .en cautionnant la violation de la constitution ; ils méritent plus que 15 ans .si le hirak réussi. nous allons lui demander la peine capitale, mais attendons de se débarrasser de cet octagenaire de gaid salah

  5. taufik et Drs sont l’ennemi du peuple
    Taufik et Drs sont des enclaves de la france
    Taufik et Drs ont tuer plus 200 milles

  6. Ce dont il faut s’inquiéter, c’est le fait que la France, et avec elle l’Europe, ainsi que les Etats-Unis sont à l’affût d’un faux pas de la part des Autorités algériennes pour intervenir comme ils l’ont fait ailleurs (Lybie, Syrie, Irak, etc.. ).
    C’est la raison pour laquelle le Chef d’état-major Gaid Salah pointe le doigt sur ceux qui veulent contrarier la tenue des élections présidentielles et menace de sévir contre eux s’ils persistent dans leurs tentatives de déstabilisation.

  7. Bizarre dans c est commentaires aucune critique contre le dictateur usurpateur qui c est autoproclamé maître de Algérie le gros Gaïd Salah qui a soutenue la mafia bouteflikaine saïd bouteflika qui jéte en prison des manifestants opposant qui a participé à des détournement malversation financière et corruption tout c est généraux à la botte de ce gros général Gaïd Salah pour garder leur privilège continuer à magouilles détourné

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici