Documents exclusifs. Evasion fiscale, tricherie et facturation douteuse : les pratiques immorales du milliardaire Abdelmalek Sahraoui

0

Au moment où tous les plus importants patrons privés et oligarques les plus richissimes algériens sont enfermés au bagne d’El-Harrach, le milliardaire Abdelmalek Sahraoui continuent de jouir de son immunité parlementaire alors qu’il est cité dans plusieurs dossiers de corruption et de dilapidation de deniers publics. 

Le député FLN originaire de la Wilaya de Mascara a refusé à maintes reprises de répondre aux questions qui lui ont été envoyées par la rédaction d’Algérie Part. Et pourtant, les documents exclusifs en notre possession démontrent que le richissime Abdelmalek Sahraoui, l’une des plus grosses fortunes du pays, s’est adonné à des pratiques fiscales, pour le moins que l’on puisse dire, très douteuses.

En effet, nous avons obtenu au cours de nos investigations ces documents, des factures, des chèques, des ordres de virement établis par des entreprises d’Abdelmalek Sahraoui au profit d’entreprises appartenant aussi à… Abdelmalek Sahraoui ! Effectivement, à titre d’exemple, la SPA IRRIGOUT dont le député milliardaire Abdelmalek Sahraoui est le propriétaire a fait des virements au profit de la SARL Petroser dont l’actionnaire majoritaire n’est autre aussi qu’Abdelmalek Sahraoui. Nous avons mis la main sur des transactions de 30 millions de DA entre ces deux entreprises propriétés du même milliardaire Abdelmalek Sahraoui et ses frères. Ces documents bancaires ne sont qu’une partie infime de la masse de documents qui est en notre possession et qui porte entièrement sur des facturations suspectes effectuées entre toutes les entreprises d’Abdelmalek Sahraoui.

Ces facturations portent bel et bien sur des prestations suspectes car Abdelmalek Sahraoui a créé de nombreuses sociétés situées un peu partout à travers l’Algérie. Chaque filiale facture ses services aux autres filiales, ce qui permet de déplacer les bénéfices et de les voiler pour ne pas les verser aux services des impôts et au Trésor Public. Personne au sein de l’administration fiscale algérienne n’a pris le soin de vérifier sur le terrain la légalité de ces facturations de services pour vérifier si elles ont été réellement accomplies ou réalisés sur le terrain. Oui, il n’y a aucune garantie s’agissant de la réalisation effective de ces marchés ou prestations de services car il s’agit là d’une technique fiscale bien rodée qui consiste pour Abdelmalek Sahraoui à utiliser ses différentes et innombrables entreprises pour procéder à des prestations à d’autres entités dont il est toujours actionnaire et ce dans le seul but de diminuer l’imposition globale. Il s’agit là d’un mécanisme d’évasion fiscale qui permet à une entreprise d’Abdelmalek Sahraoui de revendre de la marchandise ou des services à une autre de ses multiples entreprises pour faire croire au fisc algérien qu’il n’a fait aucune marge et ne paie donc aucun impôt sur les bénéfices. Les profits sont alors concentrés artificiellement dans ce réseau d’entreprises dont les actionnaires sont toujours Abdelmalek Sahraoui et les membres de sa famille.

Les services de sécurité qui sont en train d’enquêter en ce moment sur l’empire d’Abdelmalek Sahraoui, composé de plus de 80 entreprises, devrait se pencher très rapidement sur ces pratiques pour découvrir le pot aux roses.

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here