Inédit. Un enregistrement audio secret a fuité sur les réseaux sociaux pour mettre en cause les intentions de Gaid Salah

0

Depuis les premières heures de ce jeudi 4 juillet, une énorme polémique est en train d’enfler en Algérie. Un enregistrement audio dévoilant une discussion privée et secrète entre des hauts gradés de l’armée algérienne et le chef d’Etat-Major, Ahmed Gaid Salah, a fuité sur les réseaux sociaux. Ces discussions retracent des propos qui prêtent à Gaid Salah une attitude méprisante à l’égard du mouvement populaire algérien appelé communément le « hirak ». 

A en croire les propos dévoilés par cet enregistrement, Ahmed Gaid Salah ne reconnaît pas la force du Hirak ni sa légitimité. Pis encore, il se targue lors d’une allocution prononcée devant des officiers de l’ANP qu’il est l’initiateur de l’application de « l’article 102 » pour destituer Abdelaziz Bouteflika et « préserver l’Algérie ». Ahmed Gaid Salah affirme également haut et fort qu’il « ne craint personne » même s’il « garde ses pieds sur terre ». L’homme fort de l’armée révèle aussi qu’il détient des « preuves matérielles » démontrant l’existence d’un « complot » contre la stabilité du pays.

Mais cet enregistrement d’une durée de 7 minutes est-il authentique ? Oui, d’après les investigations menées par Algérie Part. Nous avons consulté de nombreuses sources très bien informées et introduites au sein de l’institution militaire qui s’accordent à reconnaître la fiabilité de cet enregistrement. Cependant, les propos ont été tronqués et certaines déclarations ont été sorties expressément de leur contexte. Explications.

Selon nos recherches, cet enregistrement a été réalisé lorsqu’Ahmed Gaid Salah a effectué une visite de travail au cours du mois de Ramadhan. La nuit, après la rupture du jeûne, le chef d’Etat-Major de l’ANP s’est réuni « amicalement » avec plusieurs hauts gradés et officiers de la région militaire à laquelle il avait rendu visite. Mais, en vérité, la discussion entamée par Ahmed Gaid Salah avait duré beaucoup plus longtemps que la durée rapportée par cet enregistrement fuité. D’ailleurs, il est aisé de remarquer que des coupures ont été opérées pour séparer des passages entiers de leur contexte. C’est-à-dire que les propos de Gaid Salah n’ont pas été entièrement rapportés ou fidèlement retranscris. Il est donc difficile de les cerner ou de se prononcer sur leur sens exact sans entendre toutes les phrases dans lesquelles ces propos ont été prononcés. Certaines sources militaires parlent volontiers d’une « opération de manipulation » qui vise à discréditer Gaid Salah et enflammer la rue à la veille des grosses manifestions prévues demain le vendredi 5 juillet. D’après ces sources, Gaid Salah s’était étalé lors de cette rencontre secrète sur l’absence de « toutes ambitions politiques » et d’une « quelconque volonté » de s’emparer du pouvoir.

« Pourquoi sortir un tel enregistrement maintenant ? Et pourquoi le diffuser massivement au lendemain du discours de Bensalah lequel affirme clairement que l’armée restera neutre dans le processus de dialogue politique pour la préparation d’une élection présidentielle libre et légitime ? », s’interroge enfin l’une de nos sources.

Algeriepart

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here