La chaîne du Hezbollah rend hommage au moudjahid Lakhdar Bouragaâ

0

Par Saïd N. La chaîne de télévision libanaise pro-Hezbollah, Al-Mayadeen, a consacré, mercredi, une émission spéciale au moudjahid et ex-commandant de l’ALN Lakhdar Bouragaâ, intitulée «Liberté pour le moudjahid Lakhdar Bouragaâ !».

Lakhdar Bouragaâ est emprisonné depuis le 29 juin dernier pour «atteinte au moral de l’armée», après avoir déclaré que l’ANP était devenue «une milice», et risque de lourdes peines.

Cet hommage lui est surtout rendu pour son rôle actif au sein du Congrès nationaliste arabe dont il est membre. Cette organisation panarabiste, créée en 1990 et basée à Beyrouth, est aussi connue pour son activisme en faveur des organisations de lutte contre l’occupation israélienne et pour son discours contre l’hégémonisme occidental au Moyen-Orient et dans toute la région arabe.

Lire aussi  Contribution - Le successeur du général Gaïd-Salah devra écouter le peuple

Réalisée en présence sur le plateau du fondateur du Congrès nationaliste arabe, le Libanais Mouine Bachour, l’émission a diffusé un florilège de petites déclarations de Lakhdar Bouragaâ accordées à différents médias algériens et arabes dont, notamment, la chaîne Al-Mayadeen, tout en recueillant en direct divers témoignages à partir d’Alger, dont celui de l’historien Mohamed Belghith, qui estime que Lakhdar Bouragaâ était un homme de consensus qui assistait aux réunions de tous les partis de l’opposition et pouvait, de ce fait, jouer un rôle politique important sur la scène politique.

De son côté, l’ex-secrétaire général du Congrès nationaliste arabe, Mouine Bachour, garde l’espoir que «les autorités politiques et militaires algériennes se rendront compte qu’il y a eu, quelque part, une erreur, en emprisonnent Lakhdar Bouragaâ, et qu’elles rectifieront rapidement cette erreur».

Lire aussi  Le processus d’empêchement de la mascarade électorale a déjà commencé

Lundi dernier, le secrétaire général du Congrès nationaliste arabe, l’Egyptien Magdy Al-Maasrawi, a adressé une lettre au chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed-Gaïd Salah, lui demandant d’intervenir pour «libérer le moudjahid Lakhdar Bouragaâ».

S. N.           

Source : algeriepatriotique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici