MSP : «L’ordre de désigner Chenine à la tête de l’APN est venu d’en haut»

1

Par Saïd N. Le groupe parlementaire du MSP est revenu sur les circonstances de l’élection du nouveau président de la chambre basse, Slimane Chenine, en remplacement de Mouad Bouchareb, forcé à la démission.

Dans un communiqué rendu public jeudi, ce groupe confirme que l’intronisation du député du mouvement El-Bina a été imposée par les plus hautes autorités du pays, autrement dit l’état-major de l’armée, pointé comme le véritable détenteur du pouvoir, en affirmant que cette élection «a été offerte par une majorité parlementaire issue de la fraude et rejetée par le peuple, sur une décision venue d’en haut».

Le groupe du MSP considère que la façon dont a eu lieu le plébiscite du nouveau président de l’APN rappelle l’épisode de la destitution de Saïd Bouhadja, en octobre 2018, et l’intronisation à sa place de Mouad Bouchareb, «avant que celui-ci soit délogé à son tour par les mêmes personnes et suivant les mêmes pratiques et les mêmes injonctions que le mouvement de protestation populaire est venu combattre», ajoute le communiqué.

Pour le parti d’Abderrazak Mokri, le nouveau président de l’APN est un président «de fait» comme ses prédécesseurs, en considérant que son plébiscite «n’a rien de démocratique». Au lieu de se réjouir de l’avènement d’un islamiste à la tête de l’institution législative, ce parti islamiste ne finit pas d’étonner en qualifiant cette élection d’«opération de rafistolage ratée, visant à détourner les revendications du mouvement populaire et à faire pression sur les forces patriotiques sincères dans leur combat pour la démocratie et les libertés».

Pour toutes ces raisons, le MSP se dit attaché à son engagement avec les autres groupes de l’opposition pour maintenir le boycott des travaux de l’Assemblée et de poursuivre sa lutte pour «l’avènement d’une démocratie fondée sur des élections libres et transparentes qui vont permettre l’émergence d’une carte politique réelle, reflétant la volonté populaire (…)»

S. N.

1 COMMENTAIRE

  1. Qu attend il pour demander à ces députés de démissionner pour permettre l avènement d une nouvelle république.
    Plus hypocrite tu meurs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici