Nourredine Bedoui : il présidera, peut-être, demain lundi son dernier Conseil des Ministres

3
Source :

Le destin de Nourredine Bedoui sera scellé cette semaine, a-t-on appris auprès de plusieurs sources concordantes. Les jours de l’actuel Premier-ministre à la tête du gouvernement sont comptés. Le pouvoir algérien a lancé ses manoeuvres en guise d’imposer à la rue l’organisation d’une élection présidentielle d’ici le mois de décembre prochain. 

Et pour défendre cette feuille de route, le sacrifice de Bedoui sera le seul cadeau qu’envisage d’offrir le pouvoir algérien à la rue qui bouillonne chaque vendredi pour le changement et ce depuis le 22 février dernier. Demain, lundi, Bedoui présidera un conseil des ministres qui sera consacrée à l’étude des propositions faites par le panel de dialogue dirigé par Karim Younes afin d’amender la loi électorale et organiser ainsi les élections présidentielles dans un climat « sain », « serein » et « propice ».

Lire aussi  Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue et de blanchiment d’argent à Ghardaïa

Ces propositions portent sur l’accélération de la création d’une autorité nationale des élections, qui soit « durable, indépendante et résultante de la conception des parties concernées par le processus électoral », pour peu que sa présidence soit confiée à une personnalité nationale « crédible et faisant l’objet de consensus populaire ».

De plus, les propositions mettent l’accent sur le transfert de l’ensemble des prérogatives conférées par la législation électorale en vigueur, des ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Affaires étrangères et de toutes les autorités locales, ainsi que certaines prérogatives du Conseil constitutionnel à l’autorité citée précédemment, à travers l’amendement de la Loi organique relative au régime électoral.

Lire aussi  Terreur dans le vol Air Algérie en provenance de Médine : Un moteur explose en plein vol !

Selon nos sources, au cours de la réunion du Conseil des Ministres de demain lundi, Bedoui et ses ministres devront étudier ses propositions et avaliser celles qui seront retenues. Par la suite, l’adoption définitive de la nouvelle mouture de la loi électorale sera transmise au Parlement et ses députés. Ce travail marquera le début du processus électoral qui sera ponctué par un appel officiel d’Abdelkader Bensalah à la convocation du corps électoral.

Source :

3 Commentaires

  1. Ouf ! Il était temps! Les beaux costumes et les montres de prix vont lui manquer sauf s’il a un matelas d’argent qui l’attend dans les Iles vierges comme ses autres copains !

  2. Bon débarras ce monsieur a bien collaboré avec les traîtres Bouteflika, cela veut dire qu’il a bien profité ou détourné ou favoriser les membres de sa famille et autres, il devrait être entendu par la justice comme ses amis les corrompus, on compte sur vous Mr le Ministre de la justice

  3. Bedoui n est su un pion rien ne vas garantir de vrais élection présidentielle le vrais pouvoir c est armée et ce général Gaïd Salah qui ne veut pas quitter sont poste de vice ministre de la défense et chef état major de armées algerienne lui qui a soutenue la mafia bouteflikaine à participé au pillage détournement enrichissement corruption très impliqué avec tout c est voyous en prison ouyahia said bouteflika haddah sellah ce Gaïd Salah ne veut pas voir une véritable démocratie en algerie lui et sont clan veulent garder le contrôle du pouvoir avoir un président à leur solde c est pas en fessant croire aux peuples algeriens de jeté quelques corrompus voleur que ce système mafia ne vas pas continuer comme avant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici