Plus de 230 personnes arrêtées octobre dernier à Alger

0
Source :

Les services du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) d’Alger ont arrêté, durant le mois d’octobre dernier, 236 personnes impliquées dans différentes affaires criminelles, a indiqué lundi un communiqué de ce corps de sécurité. Dans le cadre de descentes de grande envergure effectuées au niveau des repaires fréquentés par les délinquants et les repris de justice et du plan spécial de lutte contre les différentes formes de criminalité, plusieurs affaires criminelles ont été élucidées et 236 personnes arrêtées, a indiqué la même source. Parmi les affaires traitées qui s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de drogue et des psychotropes, les différentes unités relevant du Groupement territorial de la GN d’Alger ont procédé à l’arrestation de 28 personnes et la saisie d’une quantité de 1,5 Kg de kif traité et de 2 516 comprimés psychotropes de différents types, a noté le communiqué. Concernant les crimes contre les individus et les biens, 149 personnes ont été arrêtées pour coups et blessures avec armes blanches, agressions, vol et possession d’armes blanches. Il a été procédé, en outre, au démantèlement d’un réseau activant au niveau d’un atelier secret à Rouiba spécialisé dans la production et le traitement du tabac à chiquer, où un total de 70 quintaux de matière première et 4 machines utilisées dans la production ont été saisies, outre une somme d’argent considérable estimée à 5 Mds de centimes. Quant à la falsification de la monnaie, 3 réseaux composés de 8 personnes et spécialisés également dans la falsification de la monnaie et de documents administratifs ont été arrêtés et présentés devant les juridictions compétentes. Lors des patrouilles des services de la GN, 51 individus recherchés ont été arrêtées et présentées devant les juridictions compétentes, et 11 véhicules volés ont été récupérés, conclut le communiqué.

Plus de 30 kg de kif traité rejeté par la mer à Jijel
Les vagues ont jeté sur une plage de la côte Est de la wilaya de Jijel un colis contenant plus de 30 kg de kif traité, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.
Selon la même source, cette quantité de drogue a été découverte sur la plage de Beni Belaïd (Est de Jijel) dissimulée dans un sac en plastique, soulignant que les rafales de vent ayant affectées cette région durant la nuit de dimanche à lundi seraient probablement à l’origine du rejet de cette quantité de stupéfiants sur cette plage. Selon des informations recueillies par l’APS, une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour élucider cette affaire.

Lire aussi  Trois individus placés sous mandat de dépôt pour faux et usage de faux à El-Tarf

Saisie de plus de 40 000 unités de produits pyrotechniques à Biskra
Plus de 40 000 unités de produits pyrotechniques ont été saisies et quatre (4) personnes ont été arrêtées par les forces de police de la wilaya de Biskra, a-t-on appris lundi du chargé de communication auprès de ce corps constitué. Agissant sur la base d’informations indiquant que quatre (4) personnes s’apprêtent à mettre sur le marché un lot de produits pyrotechniques au centre-ville de Biskra, les éléments de la brigade de lutte contre les crimes économiques relevant de la sûreté de wilaya de Biskra ont ouvert une enquête qui s’est soldée par la perquisition d’un lieu identifié comme «dépôt de marchandise», a précisé la même source. La perquisition a permis la saisie de 40 180 unités de produits pyrotechniques, a-t-on détaillé. Les personnes impliquées dans cette affaire seront présentées devant les instances judiciaires après l’achèvement des démarches d’usage, a-t-on signalé.

34 morts et 1 162 blessés sur les routes en une semaine
Trente-quatre (34) personnes ont trouvé la mort et 1 162 autres ont été blessées dans 1 028 accidents de la circulation enregistrées durant la période du 27 octobre au 2 novembre au niveau national, selon un bilan rendu public mardi par la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Sétif avec 5 morts et 49 blessés dans 35 accidents de la route, note la même source. Par ailleurs, les unités de la Protection civile ont effectué 933 interventions pour procéder à l’extinction de 651 incendies urbains, industriels et autres.

La désinformation orchestrée par les États menace les démocraties
Les gouvernements ont de plus en plus recours aux réseaux sociaux pour manipuler et espionner les électeurs dans le monde, une tendance inquiétante pour la démocratie, selon le rapport d’une ONG publié mardi. Freedom House estime que la liberté sur internet est en déclin pour la neuvième année consécutive. Elle a trouvé des preuves de l’existence de «programmes avancés de surveillance des réseaux sociaux» dans au moins 40 des 65 pays passés en revue. «De nombreux gouvernements se rendent compte que la propagande fonctionne mieux que la censure sur les plateformes», explique Mike Abramowitz, président de l’ONG Freedom House. «Les dirigeants autoritaires et populistes exploitent la nature humaine et les algorithmes pour conquérir des scrutins, faisant peu de cas des règles en place pour assurer des élections libres et équilibrées». Dans 47 des 65 pays, des individus ont été arrêtés pour avoir tenu des propos d’ordre politique, social ou religieux sur internet, et des personnes ont subi des violences physiques pour leur activité en ligne dans au moins 31 pays. Aux États-Unis, «les forces de l’ordre et les autorités qui s’occupent de l’immigration ont étendu leur surveillance, en contournant les mécanismes de transparence, de contrôle et de responsabilité qui auraient pu restreindre leurs actions», déclare l’ONG. «Les agents ont espionné, sans mandat, les appareils électroniques de voyageurs pour récolter des informations sur des activités protégées par la Constitution, comme les manifestations pacifiques», ajoute le rapport.

Lire aussi  GAÏD SALAH SUR LA PRÉSIDENTIELLE 2019 : Une fête électorale qui réalisera la volonté populaire

Russie : une femme arrêtée avec 2 kilos d’or à la frontière avec la Chine
Une Russe qui voulait passer en Chine avec environ deux kilos d’or dissimulés dans ses chaussures a été arrêtée par des douaniers en Extrême-Orient à la frontière russo-chinoise, a indiqué mardi le Service régional des douanes. «La jeune femme marchait d’une manière peu naturelle (…) et était nerveuse avant de passer la douane» à un point de contrôle routier à la frontière russo-chinoise, dans la ville de Zabaïkalsk, a fait savoir le Service des douanes dans un communiqué, relayé par des médias. Après une fouille au détecteur de métal, elle «a remis volontairement huit lingots d’or, d’un poids total de 1 863 grammes, qui étaient accrochés à ses semelles avec du ruban adhésif», a ajouté la même source. Selon des expertises, la valeur des lingots, «fabriqués de manière artisanale», dépasse les cinq millions de roubles (plus de 70 900 euros).
La mise en cause a affirmé transporter de l’or à la demande d’un ressortissant chinois. Une enquête pour «trafic de ressources stratégiques» a été ouverte. Depuis le début de l’année, plusieurs personnes ont été arrêtées à Zabaïkalsk pour des tentatives de transfert d’or vers la Chine, selon le Service des douanes. Août dernier, une autre russe avait essayé de passer la frontière avec dix lingots d’or également cachés sous les semelles de ses chaussures.
L’orpaillage est une pratique répandue en Russie, l’un des premiers producteurs d’or au monde avec près de 300 tonnes extraites en 2018.

Source :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici