Près de 6 quintaux de drogue saisis en cinq mois à Aïn Defla

0

Au total, 598 kg de kif traité ont été saisis par les services de la Gendarmerie nationale durant les cinq premiers mois de l’année 2019 à Aïn-Defla, en nette hausse par rapport à la quantité saisie durant la même période de l’année écoulée (42,56 kg), a indiqué dimanche, le chef du groupement local de ce corps de sécurité. «Le résultat obtenu résulte, en grande partie, du changement opéré dans la stratégie consistant à traquer les criminels», a , précisé, sans donner de plus amples détails, le colonel Djamel Benyoub en marge des portes ouvertes sur la Gendarmerie nationale, signalant que rien que durant les trois premiers mois de l’année en cours, il a été enregistré la saisie de plus 230 kg de kif traité. 26 personnes impliquées dans les affaires de trafic de drogue ont été arrêtées par la section de recherche du groupement de gendarmerie ainsi que par les brigades de Khémis Miliana, Boumedfaâ, Bourached et Hoceinia, a précisé le colonel Benyoub, faisant état de 3 personnes en fuite et qui sont activement recherchées à l’heure actuelle. «Dès lors que les criminels changent de méthode en vue d’induire les services de sécurité en erreur et agir de telle sorte à ne pas laisser de traces attestant de leur activité nuisible, il nous appartient de faire preuve d’anticipation et de nous adapter à cette donne en mettant en place tous les scénarios possibles», a-t-il soutenu. La tendance à la hausse concerne également les accidents de la route dans la mesure où les statistiques se rapportant à ce phénomène durant la période considérée font état de la survenue de 167 accidents de la route (20 % de plus par rapport à la même période de l’année 2018) ayant causé le décès de 39 personnes et des blessures plus ou moins graves à 305 autres, a-t-on ajouté. Les accidents en question ont notamment trait à 55 ayant eu lieu sur le tronçon de l’autoroute est-ouest traversant la wilaya, 57 sur les routes nationales (RN) et 39 autres sur les chemins de wilaya, a-t-on détaillé. S’exprimant sur les portes ouvertes, le même officier a soutenu qu’en sus du raffermissement du lien entre la Gendarmerie nationale et les citoyens, cette manifestation vise à l’instauration d’une «culture sécuritaire» par ce corps dont les missions principales consistent en la protection du citoyen et de ses biens. Ces portes ouvertes ont notamment été marquées par la tenue d’une exposition mettant en exergue les activités de la Gendarmerie nationale ainsi que des manœuvres accomplie par une section d’élite de ce corps de sécurité. Des gendarmes retraités et des personnes spécifiques ont été honorées à la fin de cette manifestation abritée par la maison de la Culture «Emir Abdelkader» de la ville.

Perturbation dans l’alimentation en eau potable à Ouled Fayet (Alger)
Une perturbation dans l`alimentation en eau potable a été enregistrée dans la commune d’Ouled Fayet (Alger) provoquée par un important écoulement sur une canalisation principale de distribution, a alerté dimanche, la société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL) dans un communiqué. «Cet écoulement détecté par les services de la SEAAL a généré une baisse de pression dans le réseau de distribution causant ainsi une perturbation, impactant la commune d’Ouled Fayet en sa totalité», a expliqué la même source. La société a assuré qu’à cet effet, ses équipes sont «à pied d’œuvre» en vue de rétablir au plus vite l’alimentation en eau potable des quartiers impactés, suite à cet incident. Elle a ajouté par ailleurs qu’un dispositif de citernage sera mis en place afin d’assurer les usagers prioritaires, notamment les établissements publics et hospitaliers».

Des Saoudiennes inscrivent désormais le droit de conduire dans leur contrat de mariage
Juste après le lancement des préparatifs de la cérémonie, la fiancée de Majd a exigé l’inscription dans leur contrat de mariage d’un droit que lui garantit désormais la loi saoudienne: celui de conduire. Les contrats de mariage sont un filet de sécurité pour les Saoudiennes dans cette société patriarcale. On y inscrit des droits pour ne pas rester à la merci des caprices du mari ou de sa famille. De tels actes, contraignants juridiquement, codifient généralement le droit pour la femme d’avoir sa propre maison, d’engager une bonne, d’étudier ou de travailler. Mais, après la levée de l’interdiction faite aux femmes de conduire l’année dernière, une nouvelle exigence est apparue: celle de pouvoir posséder et conduire une voiture. à 29 ans, Majd, cadre commercial, va se marier dans sa ville natale de Dammam, dans l’est de l’Arabie saoudite. Il a accepté deux demandes de sa fiancée de 21 ans: pouvoir conduire et pouvoir travailler après la noce, selon le texte du contrat consulté par l’AFP. « Elle a dit qu’elle voulait être indépendante », explique Majd, qui ne souhaite pas donner son nom de famille. L’abrogation de l’interdiction faite aux femmes de conduire constitue le changement social le plus palpable dans le royaume ultraconservateur, engagé dans une campagne de relative libéralisation. Pour conduire, les femmes n’ont pas besoin de l’accord explicite de leur « tuteur » masculin (mari, père ou autre parent) dont elles dépendent encore pour étudier, se marier et même sortir de prison. Impossible de savoir toutefois si elles peuvent contester légalement une interdiction de leur tuteur de prendre le volant. « Certaines femmes préfèrent inclure le droit de conduire dans leur contrat de mariage afin d’éviter tout conflit conjugal », affirme Abdelmohsen al-Ajemi, un imam de Ryad préposé au mariage qui a reçu pour la première fois la semaine dernière une demande de ce type. Les manquements aux conditions du mariage peuvent être invoqués par les femmes pour demander le divorce, selon des préposés au mariage.

Un enfant porté disparu, retrouvé mort à Mostaganem
Un enfant, qui était porté disparu, a été retrouvé mort dimanche soir à oued Ain Sefra, au centre-ville de Mostaganem, a-t-on appris de source sécuritaire. Cet enfant âgé de 8 ans avait disparu samedi soir. Aussitôt alertés, les policiers ont déclenché des recherches depuis samedi à 19 heures et ont retrouvé les habits qu’il portait à proximité de hai Derb à l’oued de oued Ain Sefra.

Plus d’une tonne de cocaïne saisie en Espagne
La police nationale espagnole a annoncé dimanche, la saisie de plus d’une tonne de cocaïne et le démantèlement de deux organisations criminelles qui se livraient au trafic de drogue à l’échelle internationale. Menée conjointement avec les autorités policières et judiciaires des états-Unis, de Colombie et de Grande-Bretagne, cette opération s’est soldée par la saisie de 1 044 kg de cocaïne qui devaient être distribués en Espagne et au Royaume-Uni, ainsi que l’arrestation de 16 membres présumés de ces deux réseaux à Madrid, Barcelone, Malaga et en Grande Bretagne, précise la même source dans un communiqué. Les deux organisations démantelées se partageaient la logistique, tout en maintenant leurs structures séparées, relève la même source, notant que les agents de police ont pu détecter des systèmes électromécaniques sophistiqués de dissimulation de la drogue qui ont été intégrés dans les véhicules utilisés par les trafiquants pour transporter les stupéfiants. L’enquête a débuté en juillet 2018 lorsque la police espagnole a pris connaissance de l’arrivée en Espagne d’un représentant d’une organisation colombienne de trafic de drogue pour finaliser les préparatifs en vue d’introduire une quantité importante de cocaïne dans le pays ibérique.

Toufik Hamoum à la tête d’un conseil technique de l’Unesco
L’archéologue Toufik Hamoum a été élu président du Conseil consultatif et technique de la Convention de l’Unesco de 2001 pour la protection du patrimoine subaquatique (Stab), à l’issue de la 7è réunion des états parties tenue les 20 et 21 juin, indique un communiqué du ministère de la Culture. Actuel DG du Cnra (Centre national de recherche en archéologie), Toufik Hamoum est également spécialiste en épigraphie. Il représentait depuis 2017 l’Algérie au sein du Stab qui compte 12 experts.
La 7è réunion a rassemblé tous les états parties à la convention, les états observateurs, les Ong associées et autres parties prenantes pour discuter des perspectives de la convention. Adoptée en 2001, la Convention de l’Unesco de 2001, signée à ce jour par 56 états membres dont l’Algérie, est un instrument sur les pratiques de préservation du patrimoine culturel mondial subaquatique.

Arrestation d’un fonctionnaire en flagrant délit de corruption à Relizane
Les éléments de la gendarmerie nationale de Relizane ont arrêté un fonctionnaire indélicat en flagrant délit de corruption, a-t-on appris dimanche, auprès de ce corps de sécurité. L’arrestation a eu lieu dernièrement après qu’un citoyen ait déposé une plainte contre un fonctionnaire du secteur de l’habitat dans la daïra de Relizane qui lui avait demandé une somme d’argent pour lui faciliter d’obtenir une habitation rurale, a-t-on indiqué. Un plan a été alors mis au point pour arrêter le fonctionnaire en flagrant délit en recevant la somme demandée, a-t-on ajouté, signalant que le mis en cause a été écroué sur ordre des services judiciaires.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here