Saisie de plus de 200 000 DA en faux billets à Tébessa

0

Plus de 200 000 DA en faux billets de coupures de 2000 DA ont été saisis dans la wilaya de Tébessa, a indiqué lundi un communiqué de la cellule de communication et relations publiques de la Sûreté de wilaya.
La même source a précisé que les éléments de la brigade mobile de la police judicaire (BMPJ) ont saisi 204 000 DA en faux billets et arrêté 4 individus, âgés entre 33 et 40 ans au chef lieu de wilaya. L’expertise de ces billets par la Banque d’Algérie a confirmé la non authenticité des coupures saisies, a ajouté la même source, relevant que les accusés ont été transférés au siège de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ), où un dossier pénal a été élaboré à l’encontre des appréhendés pour l’infraction d’ «association de malfaiteurs avec l’objectif de falsifier des billets de banque et les mettre en circulation».

Le réchauffement climatique peut coûter 80 millions d’emplois d’ici 2030
L’augmentation du stress thermique, lié au réchauffement climatique, devrait conduire à des pertes de productivité à l’échelle mondiale équivalant à 80 millions d’emplois à temps plein en 2030, a prévenu, lundi, l’Organisation internationale du Travail (OIT), dans un rapport publié sur son site web. Les projections établies par le rapport de l’OIT sur la base d’une hausse de la température mondiale de 1,5° C d’ici à la fin de ce siècle laissent augurer qu’en 2030, 2,2 % du total des heures travaillées dans le monde seraient perdues en raison des températures élevées. «Une perte équivalant à 80 millions d’emplois à temps plein, ce qui correspond à des pertes économiques de 2 400 milliards de dollars à l’échelle mondiale», estime l’institution onusienne basée à Genève. Le nouveau rapport de l’OIT intitulé «Travailler sur une planète qui se réchauffe: l’impact du stress thermique sur la productivité du travail et le travail décent , s’appuie sur des données climatiques, physiologiques et d’emploi et propose des estimations des pertes de productivité actuelles et prévues aux niveaux national, régional et mondial. Il explique, dans ce sens, que le stress thermique fait référence à une chaleur supérieure à ce que le corps peut tolérer sans subir de dommage physiologique. Il intervient généralement lors de températures supérieures à 35 C, avec un fort taux d’humidité, prévenant que la chaleur excessive au travail est un risque pour la santé des travailleurs, elle restreint les fonctions et les capacités physiques, la capacité de travail et donc la productivité et peut même, dans des cas extrêmes, provoquer un coup de chaleur, qui peut être fatal. «Les secteurs qui devraient être le plus durement touchés par le stress thermique à l’échelle mondiale, sont l’agriculture et secteur de la construction» ,indique la même source.

El-Qods occupée : le SG de l’OLP fustige l’inauguration d’un site archéologique
Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Sayeb Ereïkat, a dénoncé lundi la participation de l’ambassadeur américain en Israël et d’un conseiller de la Maison Blanche à l’inauguration, par des colons israéliens, d’un site archéologique controversé à El-Qods occupée, qualifié de «vaste mensonge». Dimanche soir, Jason Greenblatt, conseiller du président américain Donald Trump, et David Friedman, ambassadeur en Israël, ont assisté avec des responsables israéliens à cette cérémonie organisée par une association ultranationaliste israélienne, dans un quartier palestinien de la ville sainte d’El-Qods partie de la ville occupée et annexée par Israël. L’association Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence des colons juifs à Silwan, un quartier palestinien à côté de la Vieille ville d’El-Qods, a inauguré dimanche une route souterraine dans ce secteur. «Ce qui s’est passé avec le tunnel est un vaste mensonge qui a commencé il y a vingt ans à l’instigation du mouvement d’extrême droite Elad», a déclaré Ereïkat, lors d’une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie occupée. «Il s’est construit sur des contrevérités qui n’ont rien à voir avec le judaïsme, l’islam ou le christianisme», a-t-il dénoncé. Deux ONG israéliennes ont critiqué les méthodes archéologiques utilisées sur le site. L’une d’elles, la Paix Maintenant, accuse aussi les auteurs des fouilles d’avoir endommagé les maisons palestiniennes situées au-dessus du tunnel. L’ONG Emek Shaveh a qualifié la présence des officiels américains dimanche d’acte politique qui se rapproche le plus d’une reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne» sur toute la Vieille ville d’El-Qods.

Le réchauffement climatique peut coûter 80 millions d’emplois d’ici 2030
L’augmentation du stress thermique, lié au réchauffement climatique, devrait conduire à des pertes de productivité à l’échelle mondiale équivalant à 80 millions d’emplois à temps plein en 2030, a prévenu, lundi, l’Organisation internationale du Travail (OIT), dans un rapport publié sur son site web. Les projections établies par le rapport de l’OIT sur la base d’une hausse de la température mondiale de 1,5° C d’ici à la fin de ce siècle laissent augurer qu’en 2030, 2,2 % du total des heures travaillées dans le monde seraient perdues en raison des températures élevées. «Une perte équivalant à 80 millions d’emplois à temps plein, ce qui correspond à des pertes économiques de 2 400 milliards de dollars à l’échelle mondiale», estime l’institution onusienne basée à Genève. Le nouveau rapport de l’OIT intitulé «Travailler sur une planète qui se réchauffe: l’impact du stress thermique sur la productivité du travail et le travail décent , s’appuie sur des données climatiques, physiologiques et d’emploi et propose des estimations des pertes de productivité actuelles et prévues aux niveaux national, régional et mondial. Il explique, dans ce sens, que le stress thermique fait référence à une chaleur supérieure à ce que le corps peut tolérer sans subir de dommage physiologique. Il intervient généralement lors de températures supérieures à 35 C, avec un fort taux d’humidité, prévenant que la chaleur excessive au travail est un risque pour la santé des travailleurs, elle restreint les fonctions et les capacités physiques, la capacité de travail et donc la productivité et peut même, dans des cas extrêmes, provoquer un coup de chaleur, qui peut être fatal. «Les secteurs qui devraient être le plus durement touchés par le stress thermique à l’échelle mondiale, sont l’agriculture et secteur de la construction» ,indique la même source.

Zerouati expose à Abu Dhabi la stratégie nationale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre
La ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati a exposé, dimanche soir à Abu Dubaï (Emirats arabes Uunis), la stratégie nationale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, a indiqué lundi un communiqué du ministère.
Mme Zerouati participe en qualité de représentante du chef de l’état, Abdelkader Bensalah, aux travaux de la réunion de haut niveau dans la ville d’Abu Dhabi aux émirats arabes unis (EAU), en préparation du Sommet mondial sur le climat, prévu le 23 septembre à New York, en présence du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, de ministres de l’Environnement, ainsi que d’experts et spécialistes mondiaux en matière d’action en faveur du climat représentant plus de 160 pays. Cette réunion préparatoire est une occasion d’examiner et de débattre des engagements, initiatives et orientations devant être annoncées à l’occasion du Sommet des Nations unies sur le climat, d’autant plus que des tables-rondes ont été organisées lors de cette réunion, avec la participation de ministres de l’Environnement de plusieurs pays. à ce titre, Mme Zerouati a abordé, dans son intervention lors d’une table-ronde consacrée aux stratégies nationales visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, le Plan national pour le climat adopté par plusieurs secteurs concernés par la problématique des changements climatiques, tels que le secteur de l’énergie, de l’industrie & mines, des Transports & Travaux publics, des ressources en eau, de l’agriculture et des forêts.

Un quadragénaire percuté mortellement par un train à Relizane
Un quadragénaire a trouvé la mort, lundi, après avoir été percutée par un train de transport de marchandises au lieu dit Merdjet Sidi Abed (60 km à l’est de Relizane), a-t-on appris de l’unité principale de la Protection civile. L’officier de permanence, le sous-lieutenant Abderrahmane Bekkouche Benziane a expliqué, dans une déclaration à l’APS, que la victime tentait de traverser les rails au niveau d’un passage non sécurisé à la cité du 1er Novembre dans la commune de Sidi Abed lorsqu’elle a été percutée par un train de transport de marchandises assurant la ligne Oran-Oued Sly (Chlef). Agée de 42 ans, la victime a été transportée par les éléments de la Protection civile à la morgue de l’établissement public hospitalier (EPH)Ahmed Francis de Oued Rhiou. Les services de sûreté territorialement compétents ont diligenter une enquête pour déterminer les circonstances de cet accident.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here