Saisie d’une importante somme en devises non déclarée à l’aéroport Houari-Boumediene

0

Une personne a été interpellée par la police des frontières à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger en possession d’une importante somme en devises non déclarée, indique mercredi un communiqué des services de la Sureté nationale. L’individu qui s’apprêtait à embarquer sur un vol à destination d’Istanbul, était en possession de «169.350 euros et 17.400 dollars non déclarés, en infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger», précise la même source.

Le corps d’un disparu repêché au large d’Oran
Les plongeurs de la Protection civile ont réussi, mercredi, à repêcher le corps d’un jeune disparu au large d’Oran, après des recherches ayant duré plusieurs jours en collaboration avec les garde-côtes. La victime âgée de 18 ans a été portée disparue après que son embarcation a chaviré en mer samedi dernier à Cap Falcon (Ain Turck), a-t-on indiqué. La Protection civile a lancé des campagnes de recherche par le biais de plongeurs en collaboration avec les garde-côtes relevant de la 2e Région militaire. Le corps a été enfin retrouvé et repêché à 500 mètres au large de la plage de «Saint Rock» relevant de la commune d’Ain Turck, a-t-on fait savoir. Les services de la Protection civile ont mobilisé pour cette opération 4 zodiacs, une ambulance, 14 plongeurs et 10 agents d’intervention de différents grades.

Arrestation de 03 étudiants présumés maîtres chanteurs Béjaïa
Trois (03) étudiants, présumés maîtres chanteurs ont été arrêtés récemment par la Police judiciaire de Bejaia après avoir été confondus dans une sordide affaire d’extorsion de fonds et de chantage pour conduite immorale, indique-t-on mercredi dans un communiqué émanant de la sûreté de wilaya. Les mis en cause, deux jeunes hommes et une jeune femme, charmaient puis compromettaient des hommes d’affaires avant de les rançonner en les menaçant de divulguer les photos compromettantes à leurs proches. Les scènes d’orgie étaient filmées et les photos prises secrètement par l’étudiante qui tenait par ailleurs le rôle de la femme fatale. C’est leur dernière victime, un entrepreneur de 60 ans qui avait alerté la police après avoir subi leur chantage et une demande de rançon de 04 millions de dinars. Les services de police ont sitôt entrepris leur enquête et tendu une sourcière dans un café, où l’un des ravisseurs devait en prendre possession et remettre les documents compromettant, notamment les photos et les séquences vidéo à la victime. Sorti du café, situé non loin de la cité universitaire de «La péipinière», il a été fouillé et pris en flagrant délit de possession des documents intimes, dévoilant au passage l’identité de ses acolytes.

Le directeur de l’EPH «Mohamed Boudiaf» de Barika limogé
Le directeur de l’établissement public hospitalier EPH «Mohamed Boudiaf»’de Barika (wilaya de Batna) a été démis de ses fonctions, ont annoncé mercredi les services de la wilaya. Cette décision intervient après la visite surprise effectuée samedi dernier par le wali de Batna, Farid Mohamedi, dans cet établissement santé, lui ayant permis de constater «les dépassements et l’état de laisser-aller et de laxisme qui prévalent au sein de cet l’hôpital», précise la même source. «Cette situation accentue la souffrance des malades qui doivent non seulement faire face à la maladie, mais aussi subir la bureaucratie imposée par des responsables dénués de toute conscience professionnelle», ajoute encore la même source.
Conformément à l’arrêté ministériel 815, daté de ce 11 juillet, le sous directeur des moyens et des finances de l’établissement hospitalier «Slimane Amirat» de cette même ville a été nommé au poste de directeur de l’EPH «Mohamed Boudiaf» en remplacement du directeur limogé. À l’issue de sa visite surprise, le chef de l’exécutif local avait assuré que «des mesures administratives allaient être prises pour mettre fin à ce climat délétère et intenter des poursuites judicaires à l’encontre des personnes responsables de la paupérisation de cet hôpital». Il a par ailleurs donné des instructions au directeur local de la santé pour allonger les horaires de travail jusqu’à 20h à la polyclinique de la cité El Nasr tout en lui apportant un renfort médical de l’EPH «Slimane Amirat» après le recrutement de 5 médecins durant le mois de juin.
Il a également instruit les responsables de cet établissment de santé pour réparer le scanner et exploiter et équiper immédiatement la salle d’opération des urgences, restée fermée depuis plusieurs années. Les habitants de Barika avaient exprimé à maintes reprises leur mécontentement suite à la dégradation des services sanitaires dans leur localité, appelant à chaque fois les autorités de la wilaya à se pencher sur cette situation.

Démantèlement d’un réseau de trafic international de véhicules à Oran
Les services de la Sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé un réseau national spécialisé dans le trafic international de véhicules et récupéré 16 véhicules, a-t-on appris mercredi de ce corps de sécurité. La 2ème brigade de recherche et d’intervention de la police judiciaire a démantelé ce réseau national criminel, composé de neuf individus, âgés entre 30 et 54 ans, impliqués dans ce trafic international de véhicules, la falsification de documents administratifs, introduction de fausses informations au niveau du réseau national des cartes grises, atteinte au traitement automatique des données et abus de pouvoir. Cette opération a permis la saisie de 16 véhicules de différentes marques ayant fait l’objet de falsifications, a-t-on ajouté. La brigade a entamé ses investigations suite à des informations faisant état de la présence d’une bande criminelle organisée spécialisée dans le trafic international de véhicules. Les enquêteurs, après l’extension de leur compétence territoriale à d’autres wilayas, ont réussi à arrêter les mis en cause et récupérer les 16 véhicules au niveau de plusieurs wilayas du pays. Une procédure judiciaire a été engagée contre les mis en cause qui seront présentés devant la justice, a-t-on précisé.

Ooredoo s’excuse pour l’annulation de son initiative de diffusion de la finale au stade 5 Juillet
Ooredoo tient à s’excuser auprès des familles et des supporters algériens et leur annonce l’annulation de son initiative de diffusion sur des écrans géants au stade 5 Juillet de la finale de la Coupe d’Afrique prévue le vendredi 19 Juillet 2019 et ce, pour des raisons indépendantes de sa volonté. Ooredoo remercie le public algérien, qui a répondu, en masse à son appel, pour partager des moments historiques dans une ambiance conviviale, fraternelle et festive, dimanche dernier au stade 5-Juillet lors de la diffusion de la demi-finale. Ainsi, Ooredoo est fière de faire partie de cette expérience, unique en son genre en Algérie, et d’avoir partagé des moments de liesse avec des milliers de familles et de supporters venus encourager l’Algérie dans une ambiance exceptionnelle. Cette initiative restera gravée dans la mémoire de tous les algériens puisqu’elle a réuni des familles et des supporters algériens venus suivre sur les écrans géants du stade 5 Juillet, une rencontre qui se jouait dans un autre pays. Les familles et les supporters algériens ont été unanimes à saluer cette louable initiative, notamment au vu de la bonne ambiance qui a empli l’enceinte du 5 Juillet qui s’est paré, pour l’occasion, des couleurs de l’Algérie, Vert, Blanc, Rouge, ainsi que l’animation artistique qui a fait vibrer tous les présents. Aussi, Ooredoo se joint à l’élan d’encouragement des supporters et souhaite la victoire de l’Algérie lors de la finale de cette prestigieuse compétition footballistique africaine. Entreprise citoyenne par excellence, Ooredoo réaffirme son engagement aux côtés des supporters algériens pour célébrer avec eux leurs joies et leurs fêtes en toutes circonstances.

Source : lecourrier-dalgerie

POSTER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here