Un ressortissant étranger déguisé en djilbab arrêté en tentant d’attaquer une bijouterie à Oran

0

Les services de police de la sûreté de daïra d’Aïn El-Turck, wilaya d’Oran, ont réussi dernièrement à neutraliser un ressortissant étranger âgé de 22 ans déguisé en femme en djilbab, lors d’une tentative d’attaque d’une bijouterie, a-t-on appris vendredi du service de communication de ce corps de sécurité. La même source précise que l’arrestation a eu lieu après une opération de filature du suspect par les éléments de la sûreté de daïra d’Aïn El-Turck, après avoir eu connaissance de ses activités suspectes. Une souricière a été tendue au suspect, qui a été arrêté en flagrant délit de tentative d’attaque d’une bijouterie, indique la même source, ajoutant que les policiers ont trouvé sur le suspect un pistolet électrique (tazer) d’une puissance de 30 kilovolts. Le suspect sera présenté devant la justice, indique la même source.

Plus de 600 000 enfants sont privés d’école au Cameroun, selon l’Unicef
Plus de 80% des écoles ont été fermées au Cameroun depuis trois années par des groupes armés, privant plus de 600.000 enfants d’accès au savoir, a alerté le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). «Au moins 74 écoles ont été détruites, tandis que les élèves, les enseignants et le personnel scolaire ont été exposés à la violence, aux enlèvements et à l’intimidation», a regretté le porte-parole de l’Unicef, Toby Fricker, lors d’un point de presse à Genève vendredi. Il a ajouté que depuis 2018, plus de 300 élèves et enseignants ont été enlevés, déplorant que le fait de cibler l’éducation, cela «met en danger l’avenir de toute une génération d’enfants». «Lorsque les enfants ne vont pas à l’école, ils courent un plus grand risque d’être recrutés par des groupes armés et sont plus susceptibles d’être exposés au mariage d’enfants, aux grossesses précoces et au traumatisme et à la détresse émotionnelle de longue durée que ces expériences entraînent», a-t-il souligné. L’Unicef plaide pour que les écoles et les salles de classe «puissent offrir aux enfants des espaces sûrs pour apprendre, pour être avec leurs amis et pour retrouver un certain équilibre dans leur vie», a indiqué le porte-parole. «Face à cette situation de crise, l’Unicef appelle toutes les parties au conflit à protéger tous les enfants et leur famille et permettre l’accès humanitaire à toutes les personnes dans le besoin, conformément au droit international humanitaire», a déclaré M. Fricker, soulignant que «le Fonds appelle aussi à protéger et rouvrir les écoles et assurer des espaces d’apprentissage sûrs pour les enfants sans condition».

Saisie de six quintaux et 10 kg de drogue sur l’autoroute Est-Ouest à Boumerdès
Six quintaux et 10 kg de drogue ont été saisis, jeudi soir, par les services opérationnels de la sûreté de wilaya de Boumerdes sur l’autoroute Est-Ouest dans la commune de Larbaatache (Ouest du chef -lieu de la wilaya), a indiqué vendredi une source de la sûreté de wilaya. Dans le cadre de la lutte contre toutes formes de criminalité, les services opérationnels de la sûreté de wilaya ont saisi, jeudi soir, la quantité de drogue suscitée qui était à bord d’un camion sur l’autoroute Est-Ouest au niveau de la commune de Laarbaatache, a déclaré à l’APS le chargé de la cellule d’information de la sûreté de wilaya. L’enquête sur cette affaire est toujours ouverte par les services de sûreté concernés, ajoute la même source.

Lire aussi  Confidentiel : Le jardinier chargé de la pelouse du stade de Blida était payé 20 000 DA

Deux tiers des enfants de 8 à 12 ans possèdent un smartphone
Près des deux tiers des enfants, âgés de 8 à 12 ans, possèdent un smartphone, a-t-on appris des auteurs d’une étude menée par le Laboratoire de recherche en Processus éducatifs et contexte social (PECS) de l’Université d’Oran-2 «Mohamed Benahmed». Au total, 61,2 % des enfants sondés affirment posséder un téléphone portable, a précisé à l’APS, le Pr Habib Tiliouine, directeur du «PECS» et coordinateur de l’enquête ayant touché un échantillon représentatif de 3.500 élèves. Les premiers résultats de ce travail de terrain font ressortir un usage principalement consacré aux jeux (29,1%) et aux réseaux sociaux (23,3%), a expliqué Pr Tiliouine, observant que les garçons enregistrent une supériorité significative dans le temps passé dans ces activités. Cette enquête sociologique a été consacrée à la thématique «Qualité de vie et bien-être des enfants (de 8 a 12 ans)» et a été menée cette année dans trois wilayas représentatives, à savoir Oran, Tlemcen et El-Bayadh, a-t-il signalé. Les questions ont également porté sur les aspects liés, entre autres, à la vie familiale, à l’école et à l’utilisation du temps libre, a révélé Pr Tiliouine, rappelant qu’une enquête à vocation similaire a été réalisée par son équipe en 2013. M. Tiliouine est également membre de la Commission scientifique nationale de validation des revues scientifiques en Algérie, représentant les sciences sociales. Il a, en outre, fait partie de l’équipe des rédacteurs pour le Continent africain du Rapport international du Bonheur 2017, réalisé pour le compte de l’ONU qui a institué, depuis 2012, une Journée internationale du Bonheur (20 mars) pour promouvoir cette notion comme «un objectif humain fondamental». Une partie de ses travaux est, par ailleurs, au menu d’un colloque international qu’organise l’Université de Nantes (France) sous le thème «Le monde des enfants et leur bien-être : accompagner le développement de tous les enfants».

Boeing envisage de changer de nom pour son appareil 737 pour regagner la confiance
L’avionneur américain Boeing serait disposé à abandonner l’image de marque «Max» de son dernier avion de ligne 737, en fonction de l’évaluation des réactions des consommateurs et des compagnies aériennes face à un nom d’avion qui a été terni par deux crashs mortels et une immobilisation qui dure depuis trois mois, selon Bloomberg. «Je dirais que nous sommes ouverts à toutes les propositions que nous recevons», a déclaré le directeur financier de Boeing, Greg Smith, à l’agence financière américaine, au salon du Bourget en France. «Nous sommes déterminés à faire ce que nous devons faire pour le restaurer. Si cela implique de changer de marque pour le restaurer, nous y remédierons. Si ce n’est pas le cas, nous nous attaquerons à toute question hautement prioritaire», a-t-il confié. Pour l’instant, les dirigeants de l’entreprise insistent qu’ils n’ont pas de plan immédiat pour supprimer le nom Max en faveur de quelque chose qui soit moins associée avec la tragédie, tels que les numéros de produits qui ont marqué les générations précédentes de l’appareil le plus vendu de la société. Un changement de nom serait un abandon pour l’avionneur américain, qui a travaillé dur pour capter l’imagination des voyageurs avec des surnoms tels que Max et le Dreamliner, estime l’agence financière. «Notre objectif immédiat est le retour au service du Max en toute sécurité et de regagner la confiance des compagnies aériennes et des voyageurs», a, par ailleurs, déclaré Boeing dans un communiqué publié lundi. «Nous restons ouverts à toutes les propositions des clients et des autres parties prenantes, mais nous n’avons pas l’intention de changer le nom du 737 Max pour le moment», ajoute le texte.
Les préjudices causés au nom de la société, ainsi qu’aux marques de son avion de ligne, ne sont qu’un aspect de la crise que les équipes de Boeing tentent de gérer depuis les crashs de la compagnie indonésienne LionAir, en octobre 2018 et Ethiopian Airlines en mars 2019.

Lire aussi  Audience Bensalah-Bedoui : Plusieurs dossiers passés en revue

La France se prépare à une vague de chaleur sans précédent pour un mois de juin
Une vague de chaleur sans précédent s’installera en France à partir d’aujourd’hui, avec des températures allant de 35 à 40 degrés sur une grande partie du pays, a averti samedi Météo France. Cet épisode caniculaire, qui devra durer toute la semaine prochaine avec de l’air chaud venant du Maghreb et d’Espagne, est exceptionnel par «sa précocité et son intensité», a indiqué la même source. «Cette canicule s’annonce sans précédent pour un mois de juin» et des records de chaleur pour cette période devraient être battus, a annoncé le météorologue François Gourand lors d’une conférence de presse, en précisant que «le jour le plus chaud sera comparable à 2003, pas très loin en tout cas». En août 2003, la France avait connu une canicule d’ampleur exceptionnelle, qui avait causé le décès de 15.000 personnes. Selon Météo France, les températures resteront très élevées également la nuit, offrant peu de répit : «le mercure ne descendra pas la nuit sous la barre des 20 degrés C sur une bonne partie du pays». Mardi dernier, la ministre française de la santé, Agnès Buzyn, avait assuré que tout serait mis en œuvre ½pour qu’il n’y ait pas de trous dans les lignes de garde» des urgences hospitalières en cas de canicule cet été.

Source : lecourrier-dalgerie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici