Toufik et Tartag «torturés» ou quand un journal palestinien relaie l’intox

8

Par Kamel M. – Le journal panarabe du Palestinien Abdel Bari Atwan se lance dans une campagne de désinformation sur l’Algérie, en se référant aux propos mensongers de l’agitateur Larbi Zitout. Ce dernier, qui œuvre depuis des années à provoquer une guerre civile en Algérie à partir de son exil doré londonien, affirme que les généraux Toufik et Tartag et le frère du Président déchu, Saïd Bouteflika, subiraient des sévices corporels à la prison militaire de Blida (sic).

Par-delà le caractère farfelu et risible d’une telle affirmation, il y a lieu de s’interroger sur les raisons qui poussent le journaliste palestinien à relayer de telles calomnies dans un article non signé, dont on ne sait pas s’il a été rédigé à Londres ou par un correspondant à partir d’Alger.

Considéré comme un ami de l’Algérie, Abdel Bari Atwan s’est-t-il laissé berner par ce comploteur aigri ou a-t-il validé la publication de cette fausse information ? Ce membre du Conseil national palestinien s’est distingué par son soutien au renversement de nombreux régimes arabes durant le «printemps arabe» mais s’est toujours interdit de s’en prendre à l’Algérie dont il a toujours loué les positions courageuses par rapport à la cause palestinienne. On se souvient, d’ailleurs, que lors d’un débat sur la guerre civile en Libye, il avait sévèrement recadré des opposants libyens sur une chaîne de télévision arabe, en leur rappelant que l’Algérie «est un géant du Maghreb et du monde arabe» et qu’il n’était donc pas dans l’intérêt des Libyens de lui tourner le dos.

L’ancien employé à l’ambassade d’Algérie en Libye Larbi Zitout a, pour sa part, essayé d’internationaliser la crise algérienne, en incitant les manifestants à brûler les drapeaux de quatre pays étrangers que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, avait visités dans le cadre d’une tournée au lendemain de la désignation du nouveau gouvernement.

Démasqué par les Algériens qui ont compris les manigances traitresses de ce mercenaire, Larbi Zitout n’en a pas moins trouvé «refuge» dans un journal qui devra sans doute s’expliquer sur ce grave dérapage qui porte atteinte à l’armée algérienne.

K. M.

Source : algeriepatriotique

8 COMMENTS

  1. Vous êtes juste une espèce mauvaise zitout c’est un algérien qui défend son Algérie mais vous les palestiniens vous pouvez s’inoccupé de votre Palestine pas l’algéri. L’algéri elle a donné beaucoup pour vous mais bientôt inchaalah c’est fini arrêter de vendre les terre au sionistes

  2. Zitout oeuvre pour une Algerie libre et démocratique,libérée de la pègre au pouvoir depuis 1962 et qui le comble voulait maintenir un président amorphe en état végétatif depuis 5 ans et cela rien que pour continuer à se servir et à spolier l argent du peuple algérien.

  3. On prononce tjrs l’algerie geante y a rien de ca toutes ces manigances et qualités sont acheté et non aquis la preuve 57ans d’indépendances le pays cherche son autodetermination

  4. Toi pauvre idiot zitout ou zigoto c’est pareil , parle de ton gouvernement corrompu, parle de toi meme , que tu as vendu ta terre , pour aller pleurer devant les nations que tu es victime .

  5. Les partisans de l’Algérie française reviennent toujours à 62’pour porter préjudice à la révolutions et aux braves hommes qui l’ont menée. Seul pays échappé des griffes de son ancien colonisateur. Mais les nostalgiques de la France trouvent toujours à redire

  6. Ce Kamel eddine fekkhar, défenseur des droits de l’homme, quel titre ! Celui qui a allumé la mèche de la fitna, des magazines brûlés, des propriétés incendiées, et surtout tous ces morts, qui parle de leurs enfants orphelins, de leurs veuves de leurs familles. Qui sème le vent récolte la tempete

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here