in

Traitement du cancer du sang : un taux de réussite de 100% sans garantie de guérison définitive

Il explique sa nouvelle méthode de traitement du cancer du sang consiste en la mobilisation de cellules souches vers le sang, qui sont ensuite isolées grâce à un appareil nommé cytaphérèse puis réinjectées, après traitement, de nouveau dans le sang du patient.

Depuis que l’équipe d’hématologues a expérimenté son procédé, en janvier 2020, onze (11) cas graves de cancer de sang ont été traités avec un taux de réussite de 100%.

Pour le directeur de l’EHU, Dr Mohamed Mansouri, il n’est pourtant pas question de « guérir le cancer », mais augmente l’éspérance de vie du patient. Il explique que même si les résultats du traitement sont concluants à 100%, il n’est pas encore possible de parler de guérison en ce qui concerne le cancer.

Mama Benhadjou, une femme de 62, a été la première patiente à bénéficier du nouveau traitement, il y a une année. Souffrant d’un myélome multiple, elle est arrivée au service d’hématologie dans un état critique. Le cancer s’était propagé dans son corps. Les métastases l’ont cloué au lit pendant des mois. Les chances de la voir guérir avec les méthodes classiques pour le traitement du cancer étaient minimes, voir inexistantes.

Devant ce cas désespéré, le Dr Belkacem a décidé de « tenter le tout pour le tout » et d’engager l’expérience de la mobilisation des cellules souches dans le sang, avec un médicament générique.

Expliquant à la sexagénaire qu’il s’agissant d’une première expérience et que le résultat était incertain, Mama Benhadjou, sans hésitation aucune, a donné son accord, « remettant son destin à Dieu et à ce médecin, envoyé par la providence », comme elle l’a expliqué, lors d’une rencontre avec l’APS.

Mama, qui semble guérie de son mal, est aujourd’hui une « jeune » dame pétillante de santé. Avec un sourire radieux, elle se projette dans l’avenir avec beaucoup de confiance. Dix autres personnes dont le pronostic vital était engagé, ont retrouvé une bonne santé, et parmi elles une jeune fille de 26 ans d’Alger.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *