Trois membres d’une même famille morts dans un accident de la route à Skikda

0

Un couple et leur fille, âgés entre 14 et 55 ans, ont trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu samedi après midi à Boughelboune (Skikda), a-t-on appris auprès de la Direction de la protection civile (DPC). Deux autres enfants du couple (âgés de 3 et 12 ans) ont été grièvement blessés dans cet accident survenu à Boughelboune, dans la commune d’Aïn Bouziane (Skikda), plus exactement sur un tronçon de l’autoroute Est-ouest, après que leur véhicule ait dérapé avant d’entrer en collision avec un camion remorque, a précisé la même source à l’APS. Le couple a péri sur place alors que les enfants blessés ont été transférés à l’hôpital d’El Harrouch, où une des victimes (leur fille) a succombé à ses blessures. Selon la même source, un autre enfant blessé dans cet accident a été transféré au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Constantine, alors que le troisième blessé se trouve dans un état jugé «critique». Les victimes de ce drame sont issues de la commune de Berrahal dans la wilaya d’Annaba, a-t-on indiqué.
Une enquête a été ouverte par les services compétents afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame, a-t-on signalé.

Mena : plus de 52 millions de personnes souffrent de sous-alimentation
Plus de 52 millions de personnes souffrent de sous-alimentation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA), alerte l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un rapport publié mercredi. Selon l’organisation onusienne, la faim continue d’augmenter dans la région Mena où les conflits et le fossé grandissant entre les zones urbaines et rurales freinent les efforts régionaux visant à éradiquer la faim d’ici à 2030. Les conflits demeurent le principal facteur de souffrances liées à la faim dans la région où plus de deux-tiers des personnes qui en souffrent, soit près de 34 millions de personnes, vivent dans des pays affectés par des conflits. Les cas de retard de croissance, d’émancipation et de sous-alimentation sont également beaucoup plus graves dans les pays frappés par des conflits que dans les autres pays. Le rapport relève que les conflits compromettent non seulement les efforts de la région visant à atteindre l’objectif, «Faim Zéro», mais aussi le degré de transformation rurale. Et souligne le fossé entre zones urbaines et rurales, avec des disparités importantes en ce qui concerne les niveaux de vie et les taux de pauvreté et des différences en matière de rendement du travail entre l’agriculture traditionnelle, et l’industrie et les services. L’écart se creuse encore plus lorsqu’il s’agit d’accès à l’éducation, à la santé, aux services publics ou encore au logement. Au même moment, les zones rurales abritent près de 40% de la population et la majorité des personnes pauvres. Compte-tenu de la faiblesse des salaires dans le secteur agricole, les zones rurales de la région Mena présentent généralement des taux de pauvreté plus élevés que les zones urbaines. En moyenne, la pauvreté rurale est deux fois plus importante que la pauvreté en zone urbaine. Le rapport appelle à agir pour réaliser l’objectif «Faim Zéro» en encourageant la transformation de l’agriculture de manière durable et en améliorant l’accès aux marchés pour les agriculteurs.

Piqûre de scorpion : Bientôt un antidote à partir du chameau
Une équipe de recherche de la faculté de médecine de l’université Kasdi Merbah d’Ouargla vient de lancer une étude sur l’extraction du sérum antivenimeux de scorpion à partir du chameau, a-t-on appris auprès du laboratoire de la faculté précitée. Composée de chercheurs et immunologues et spécialistes en antidotisme de la faculté de médecine et de l’institut de biologie, ainsi que des étudiants en graduation, cette équipe mixte a opté pour les camélidés pour conduire cette recherche scientifique eu égard aux caractéristiques immunitaires dont jouit le chameau, a expliqué le chercheur Kheireddine Kerboua. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène d’envenimation scorpionique et les efforts de développement des antidotes, deux étudiantes de la faculté de biologie d’Ouargla mènent, à ce titre, une étude appliquée sur le degré d’efficacité du sérum utilisé sur différents types de venin de scorpions vivant dans la région. Les efforts se poursuivent au niveau de l’Institut Pasteur (Alger) pour développer un antidote efficace et trouver les solutions appropriées au problème des piqûres de scorpions, notamment les cas mortels, relevés au niveau des wilayas les plus touchées par ce phénomène dont Ouargla, M’sila et Biskra, a-t-on expliqué.

Opération de solidarité en partenariat avec le Croissant Rouge Algérien
Ooredoo ouvre ses cantines d’Alger, d’ Oran et de Constantine pour des Iftar tout au long du mois de Ramadhan
Ooredoo réaffirme, une nouvelle fois, sa dimension citoyenne en ce mois sacré de Ramadhan et organise, avec son partenaire, le Croissant Rouge Algérien (CRA), des Iftar quotidiens dans ses cantines au profit de jeûneurs parmi les passagers, les ouvriers, les nécessiteux et ceux qui se trouvent loin de leurs familles. Pour la troisième année consécutive, Ooredoo ouvre ses salles de restauration au niveau de ses sièges d’Alger, d’Oran et de Constantine où des repas complets sont servis chaque jour, tout au long du mois sacré, par des bénévoles du CRA et des employés de Ooredoo. à cette occasion, la Présidente du CRA, Mme Saïda Benhabyles, a affirmé : « Nous remercions Ooredoo de s’être engagée à nouveau dans cette opération de bienfaisance durant ce mois sacré de Ramadhan. Cette action de solidarité, en faveur des jeûneurs, traduit les valeurs d’une entreprise citoyenne pleinement impliquée dans la société algérienne. Depuis 2008, notre partenariat, avec Ooredoo, nous permet de concrétiser notre programme d’actions à travers de nombreux projets en faveur de différentes couches de la société. Le mois sacré reste une occasion de choix pour mettre en avant les valeurs d’unité, de solidarité et d’entraide du peuple algérien. » Pour sa part, le Directeur général de Ooredoo, M. Abdullatif Hamad Dafallah, a déclaré : « Nous sommes heureux de renouveler, en partenariat avec le Croissant Rouge Algérien en ce mois de piété et de partage, cette opération de bienfaisance en faveur des jeûneurs. En tant qu’entreprise citoyenne, Ooredoo est fière d’accueillir tous les jeûneurs en leur offrant des repas dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Le mois de Ramadhan est une opportunité pour Ooredoo de réitérer son engagement aux côtés du CRA et de l’accompagner dans ses nobles missions en faveur de la société algérienne. » Pour rappel, Ooredoo et le CRA concrétisent, chaque mois de Ramadhan, de nombreux projets humanitaires et caritatifs dans le cadre de la mise en œuvre de leur partenariat stratégique conclu en 2008. Par cette action citoyenne, en ce mois de piété, de partage et de solidarité, Ooredoo réitère son engagement auprès du CRA et exprime son engagement dans la société algérienne.

Eurovision en Israël : ne mettez pas Al Qods dans les pubs, demande l’Autorité palestinienne
L’Autorité palestinienne a appelé au retrait des images montrant Al Qods dans les vidéos promotionnelles de l’Eurovision, accusant l’occupant israélien de «propagande» à l’approche de la tenue du concours télévisé à Tel-Aviv. Vendredi, le diffuseur public israélien KAN a diffusé un clip humoristique mettant en scène des touristes venus en Israël pour l’Eurovision. Dans la vidéo, Al Qods y est présentée comme «notre capitale bien-aimée». Y figurent également des images du Dôme du Rocher, située à Al Qods-Est, partie palestinienne de la ville occupée depuis 1967 par Israël, qui l’a ensuite annexée. Israël considère tout Al Qods comme sa capitale «indivisible». Les Palestiniens veulent faire d’Al Qods-Est la capitale de l’état auquel ils aspirent. Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne à Ramallah a dit avoir demandé à l’Union Européenne de Radio-télévision (UER) de «retirer toute image faisant la promotion de l’Eurovision 2019 filmée à Al Qods». Le ministère accuse, sur sa page Facebook, Israël d’exploiter l’événement pour «pérenniser son occupation coloniale en normalisant l’acceptation dans le monde de son comportement illégal». «Les contenus promotionnels diffusés dans le cadre du concours de l’Eurovision et approuvés par l’UER sont inacceptables», a ajouté le ministère. Selon le ministère, le «contenu de propagande» israélien «efface l’état de Palestine de la carte». L’Eurovision «devrait être incompatible avec les pratiques du colonialisme et de l’occupation», a-t-il poursuivi. L’Eurovision se tiendra à Tel-Aviv du 14 au 18 mai. Des appels au boycott ont été lancés, notamment par le BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions), une campagne mondiale de boycott d’Israël visant à obtenir la fin de l’occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here