Un ancien taulier du secteur économique derrière les barreaux

Algérie – L’avènement du Hirak en 2019 a permis de faire bouger les lignes dans de nombreux domaines. Le mouvement de contestation populaire à l’origine du départ du président Bouteflika a pesé de tout son poids pour contraindre les dirigeants à changer le modèle de gouvernance.

Il fut un temps où certaines personnalités publiques étaient quasiment intouchables. Mais ça, c’était avant l’avènement du Hirak. Avec le nouveau contexte imposé par le mouvement de contestation populaire, de nombreux dossiers pendants en justice ont connu une célérité dans leur traitement.

Très peu d’informations sur le dossier

Par conséquent, nous assistons depuis quelques temps maintenant à des procès emblématiques. C’est notamment le cas de Brahim Benableslem, un ancien haut cadre du Forum des chefs d’entreprise FCE. Ces derniers jours, celui qui a créé le MDI, un institut d’enseignement supérieur en management est dans le collimateur de la justice.

Lire aussi :
Confidentiel. Beldjoud utilise un cadre du ministère de l’Energie suspendu de ses fonctions pour espionner.. Arkab

On lui reproche d’avoir mené des pratiques peu orthodoxes sous le couvert de son institut de management. Une enquête judiciaire fut diligentée pour faire la lumière sur les activités commerciales de l’institut et c’est là que Brahim Benableslem fut interpellé.

Selon plusieurs sources proches du dossier, des accusations de blanchiment d’argent de capitaux pèseraient sur l’ancien responsable du Forum des chefs d’entreprise. Pour le moment, très peu d’informations filtre sur ce dossier. La réputation du MDI est en jeu car l’institut est classé première au niveau national et 4e sur le plan mondial.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL