Un budget supplémentaire de 50 millions d’euros pour les Harkis

Observalgerie – Moins de deux mois après le fameux discours de promesse, le gouvernement français a décidé de passer à l’acte. En effet, la ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens combattants, Geneviève Darrieussecq, a annoncé le 4 novembre devant le Parlement français qu’une somme de 50 millions d’euros est prévue dans le budget 2022 pour pour apporter une première traduction à la promesse du président de la République, Emmanuel Macron, de réparation à l’égard des Harkis.

Un projet de loi spécifique est attendu au parlement le 18 novembre, mais des mesures budgétaires étaient nécessaires dès à présent afin de pouvoir mettre en œuvre cette loi dès qu’elle sera votée, a précisé la ministre. L’un des amendements du gouvernement évalue le coût maximal de ce droit à réparation pour les Harkis à 302 millions d’euros durant plusieurs années et les 50 millions supplémentaires permettent de financer le début de la mise en œuvre du projet de loi destiné aux harkis et à leurs familles, selon Geneviève Darrieussecq, qui précise que cette somme 2,17 millions doivent servir à une revalorisation des allocations de reconnaissance et viagères.

Lire aussi :
Algérie-Maroc: l’ONU confirme le lieu de l’assassinat des trois algériens

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL