Un député à Rezig : « Chaque fois que vous touchez un produit, son prix grimpe »

TSA – Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, s’est fait cueillir à froid par un parlementaire, lundi lors d’une séance plénière à l’Assemblée nationale et consacrée à l’examen du projet de Loi de finances 2022.

« Chaque fois que vous touchez à  un produit, son prix grimpe », a lancé le député indépendant, Kada Nedjadi, à l’adresse du ministre du Commerce, déclenchant des applaudissements et des rires dans les travées de l’APN.

En face, Kamel Rezig esquisse un sourire gêné. Plus sérieusement, le député a donné l’exemple du lait en sachet.

« Le lait en sachet sorti d’usine coûte 23,40 DA. Vous imposez au distributeur 0,90 DA (marge de bénéfice) pour un litre. Sachant qu’un camion transporte 4.000 litres, un calcul permet de faire ressortir que le distributeur gagne 3 600 DA. Avec toutes les charges dont il doit s’acquitter, il est impossible que le prix du sachet de lait demeure à 25 DA. Même à 40 DA vous n’en trouverez pas », a expliqué le député.

Lire aussi :
Algérie: voici le taux de change du dinar ce lundi 8 novembre

Il a aussi déploré que la cherté touche le rond à béton destiné. « Il coûte 12 000 DA le quintal. C’est grave, il coûtait 6 000 DA/quintal il y a deux ans », a lancé le député.

Ce dernier a également déploré que l’Algérien ne consomme que 4 kg de poissons annuellement alors que la moyenne mondiale est de 20 Kg. Le parlementaire a appelé à encourager l’aquaculture qui génère, selon le parlementaire, 250 milliards de dollars de gains dans le monde, ajoutant que 46% de la ressource halieutique mondiale provient de cette activité.

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

SUR LE FIL