Un nouveau contingent de prisonnier amnistié par Tebboune

Algérie – En 2019, le peuple algérien s’est levé comme un seul homme pour dire non à la volonté du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un 5e mandat à la tête du pays. Par la suite, Abdelmadjid Tebboune sera élu président, cependant, ce dernier n’aura aucune légitimité auprès de nombreux algériens rassemblés au sein du Hirak. Les algériens estiment que l’actuel président est une relique du régime Bouteflika.

Après l’élection présidentielle, un autre rendez-vous électoral devait dessiner les sillons du renouveau démocratique algérien. Il s’agit des élections législatives qui devaient permettre aux algériens de renouveler leur parlement.

La consultation électorale a eu lieu le 12 juin dernier et il faut dire que les algériens l’ont massivement boycotté signe d’une totale rupture de confiance entre les gouvernants et les gouvernés. Pour réclamer un changement de système, les algériens toujours organisés au sein du Hirak ont continué à manifester. Le vendredi était devenu un jour symbolique. Les hirakistes choisissaient ce jour pour se faire entendre.

De nouvelles vagues d’amnistie, quelle sera la réaction du Hirak

Par la suite, les premières autorités ont décidé d’encadrer les différentes marches de protestation. Il fallait désormais avoir une autorisation spéciale délivrée par le ministère de l’Intérieure. Les hirakistes ont vu cela comme une atteinte à leur liberté de s’exprimer. De nombreux manifestants ont défié cette mesure ce qui a conduit à des échauffourées avec les forces de l’ordre.

Dans le même temps, de nombreux manifestants ont été interpellés puis envoyés en prison. Ces derniers jours, avec la formation d’un nouveau gouvernement, le président Tebboune souhaite apaiser les choses dans le but de créer un cadre favorable qui va permettre à l’Algérie d’amorcer un développement qualitatif dans un contexte de crise sanitaire.

C’est ainsi que le président avait amnistié plusieurs prisonniers durant les mois écoulés. Parmi ces détenus se trouvaient de nombreux militants du Hirak. À l’occasion de la fête de l’Indépendance, Abdelmadjid Tebboune a rebeloté en décrétant des mesures de clémence pour plusieurs détenus.

Lire cet article  Cherté de la vie : vers une augmentation du prix des logements AADL

Abonnez-vous à notre chaine youtube

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ RECENTS