Un réseau de passeurs de femmes djihadistes via l’Algérie démantelé en Tunisie

0

Tunisie – La chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a prononcé de lourdes condamnations, allant de 5 ans à 36 ans de prison ferme, contre les membres d’un réseau de recrutement de femmes djihadistes au profit du groupe terroriste État islamique (Daech), rapporte ce samedi 4 mai, le journal tunisien Assarih.

Les 5 membres du réseau composé de 4 Tunisiens et d’un Algérien organisaient le passage de femmes djihadistes recrutées en Tunisie pour rallier les rangs de Daech en Syrie et en Irak, en passant par le territoire algérien.

Tunisie – Algérie – Turquie

Selon la même source, le réseau en question s’activait dans l’embrigadement de femmes volontaires de nationalité tunisienne. Les investigations menées dans ce cadre ont révélé l’implication d’un ressortissant algérien qui facilitait l’arrivée des femmes djihadistes par voie terrestre sur le territoire national avant d’organiser leur voyage par avion, vers la Turquie.

Les opérations de recrutement de volontaires, pour des attentats-suicides ou pour les marier à des combattants de l’organisation terroriste Daech (État islamique) en Syrie et en Irak, se font essentiellement sur le territoire tunisien par les autres membres de la cellule.

Une maison close de Daech en Algérie

En janvier passé, les éléments de la Sûreté et de la lutte contre la cybercriminalité de la wilaya de Blida en Algérie ont démantelé « une maison close virtuelle de Daech ». Deux femmes d’une quarantaine d’années réalisaient des mises en scène pornographiques destinées aux membres de l’État islamique. Les photos et vidéos étaient transmises aux soldats de Daech par le biais des réseaux sociaux, l’objectif de ces femmes était de recevoir des sommes d’argent par le biais de payements en ligne.

 

OBS ALGERIE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here