UNE CONFÉRENCE NATIONALE LE 29 JUIN PROCHAIN POUR DISCUTER D’UNE SORTIE DE CRISE : Quelle feuille de route pour l’opposition ?

0

Le bloc de l’opposition drivé par le président du Front pour la justice et le développement (FJD), Abdellah Djaballah, a fixé hier, lors de sa réunion au siège de ce parti à Alger, la date de sa «conférence nationale», rentrant dans le cadre de la recherche d’une solution à la crise politique en cours en Algérie.

Autrement, rechercher une solution «consensuelle» qui puisse répondre aux revendications pacifiques du peuple et dégager par la suite une feuille de route commune pour sortir de la crise actuelle.
En effet, les participants à cette rencontre de concertation élargie des «Forces du changement en faveur du choix du peuple» regroupant des partis de l’opposition, des syndicats et des personnalités nationales, ce sont mis d’accord, hier, sur la date de la tenue de cette « conférence nationale». Ainsi, elle aura lieu le 29 juin prochain. Un rendez-vous qui, faut-il le rappeler, intervient après le conclave de la société civile prévu le 15 juin prochain. Cette conférence des forces de l’opposition sera, selon ses initiateurs, «ouverte à tous les acteurs de la société, politiques et nationales, à l’exception des parties ayant été à l’origine de la crise actuelle». La réunion de l’opposition organisée hier au siège du FJD avait comme objectif, pour les partis présents, de convenir sur la tenue de cette «rencontre nationale», annoncée auparavant par les «Forces du changement en faveur du choix du peuple», lors de leur 9e réunion. À cet effet, les participants ont annoncé la formation d’une commission qui se chargera d’«organiser la rencontre nationale des Forces du changement». D’après certaines sources, des invitations ont été envoyées à plusieurs partis de l’opposition et personnalités nationales pour participer à cette rencontre préparatoire. Outre les participants habituels aux rencontres de ce bloc de l’opposition, les RCD, FFS et MSP sont invités. Côté personnalités, étaient également invités : l’ex-ministre Ahmed Taleb Ibrahimi, les moudjahidate Djamila Bouhired et Nafissa Ben M’Hidi, sœur du leader de la Révolution, Larbi Ben M’Hidi, l’ex-général Rachid Benyelles, l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour, le sociologue Nacer Djabi, ainsi que l’ancien commandant de l’ALN Lakhdar Bouregâa.
Pour rappel, le pôle des «Forces du changement» regroupe plusieurs partis politiques de l’opposition, tels que le Front pour la Justice et le développement (FJD), Talaïe El-Houryet, le mouvement El-Bina, al-Fajr al-Jadid, parti de la Liberté et de la justice (PLJ), le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), et bon nombre de juristes et d’acteurs politiques.
Sarah Oubraham

Source : lecourrier-dalgerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here